05/07/2019 11:22
>>Plus de 50 journalistes tués dans le monde depuis janvier, selon une ONG
>>Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Un total de 38 journalistes ont été tués dans 20 pays et régions du monde au premier semestre 2019, a annoncé jeudi 4 juillet la Presse emblème campagne (PEC) basée à Genève. Par rapport à la même période de l'année dernière, ce chiffre représente une réduction de 42%, ce qui est "un développement positif", a indiqué la PEC dans un communiqué. Pourtant la situation reste encore "très préoccupante" au moins dans deux pays, à savoir le Mexique et l'Afghanistan. Au Mexique, 9 journalistes ont été tués en six mois et 6 en Afghanistan. Des groupes terroristes en Afghanistan et des bandes criminelles au Mexique portent la principale responsabilité du prix élevé payé par les travailleurs des médias. "La communauté internationale doit créer un mécanisme indépendant afin de combattre l'impunité lorsque les mécanismes nationaux ne sont ni efficaces ni suffisants, afin de combler les lacunes en matière de prévention, de protection et de poursuites", a appelé le secrétaire général de la PEC, Blaise Lempen. Par région, l'Amérique latine est le continent le plus affecté par les assassinats contre la presse, avec 15 journalistes tués. Mais une amélioration est à noter au Moyen Orient en raison de la baisse d'intensité des conflits en Syrie et en Irak.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

La fête Katé des Cham Les Cham, une communauté ethnique vivant essentiellement dans les provinces de Ninh Thuân et Binh Thuân, au Centre, ont organisé du 15 au 17 octobre la Katé, leur plus grande fête de l’année, qui donne lieu à des retrouvailles et à des commémorations diverses.