15/04/2020 17:06
Ce "n'est pas le moment de réduire le financement des opérations de l'Organisation mondiale de la santé ou de toute autre institution humanitaire combattant" le nouveau coronavirus, a affirmé mardi 14 avril le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, après la décision du président américain Donald Trump de suspendre la contribution américaine à l'OMS.
Test de dépistage du coronavirus, le 8 avril à Nam Tangerang, en Indonesia.
Photo : Xinhua/VNA/CVN 

"Ma conviction est que l'Organisation mondiale de la santé doit être soutenue car elle est absolument essentielle aux efforts du monde pour gagner la guerre contre le COVID-19", a ajouté dans un communiqué le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en réaffirmant qu'il serait toujours temps d'étudier par la suite "comment ont réagi tous ceux qui ont été impliqués dans la crise".

Mercredi 8 avril, le chef de l'ONU avait déjà réagi aux critiques américaines à l'égard de l'OMS, en rappelant que cette organisation, avec ses milliers de personnels, est à l'avant-poste de la lutte contre la pandémie, en soutenant les États membres de l'ONU comme leurs sociétés, "notamment les plus vulnérables", avec des directives, de la formation ou de l'équipement.

Dans sa critique de la décision américaine, à la virulence rare, Antonio Guterres reconnait que "les mêmes faits peuvent être interprétés différemment par différentes entités".

"Une fois que nous aurons finalement tourné la page de cette épidémie, il y aura un temps pour revenir pleinement en arrière pour comprendre comment une telle maladie a pu survenir et répandre sa dévastation aussi rapidement à travers le monde", a-t-il précisé.

"Les leçons apprises seront essentielles pour gérer efficacement des défis similaires, s'ils surviennent à l'avenir", a-t-il poursuivi. "Mais ce n'est pas le moment (...), et ce n'est pas le moment non plus de réduire les ressources pour les opérations" de l'OMS dans le combat contre la pandémie, a souligné Antonio Guterres.

"Comme je l'ai déjà dit, le moment maintenant doit être à l'unité pour la communauté internationale, afin de travailler ensemble de façon solidaire pour arrêter ce virus et ses conséquences bouleversantes", a-t-il conclu.

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).