07/12/2019 23:00
L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, a partagé l'expérience du pays dans la promotion de la collaboration avec des partenaires pour soutenir le déploiement d'hôpitaux de campagne de niveau 2 au Soudan du Sud, lors d'une discussion sur l'amélioration de l'efficacité du maintien de la paix des Nations unies à New York le 6 décembre.
L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam, co-organisateur de l'événement, est considéré comme l'un des pays les plus performants dans la construction de partenariats efficaces dans les opérations de maintien de la paix des Nations unies au Soudan du Sud.

Dang Dinh Quy a déclaré que le Vietnam avait commencé à envoyer du personnel dans les missions de maintien de la paix de l'ONU en 2014. Jusqu'à présent, 40 officiers vietnamiens ont été déployés dans les missions de maintien de la paix de l'ONU au Soudan du Sud et en Afrique centrale.

Le premier hôpital de campagne de niveau 2 du Vietnam a remplacé l'hôpital du Royaume-Uni en octobre 2018 et fonctionnait efficacement au Soudan du Sud, a-t-il noté.

Le Département vietnamien du maintien de la paix a été sélectionné comme l'un des quatre centres d'Asie du Sud-Est répondant aux normes internationales en matière de formation du personnel aux opérations de maintien de la paix.

Lors de l'événement, qui a également vu la participation du Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et de représentants de plus de 100 pays membres de l'ONU, les délégués ont souligné l'importance des activités de maintien de la paix de l'ONU.

Le Vietnam participe aux missions de maintien de la paix des Nations unies depuis 2014.
Photo : Duong Giang/VNA/CVN 

Le secrétaire général de l'ONU a souligné que l'amélioration de l’efficacité des activités de maintien de la paix est une responsabilité commune de toutes les parties concernées. Il a également appelé la communauté internationale à mettre pleinement en œuvre l'initiative "Action pour le maintien de la paix".

Afin d'améliorer l'efficacité des opérations de maintien de la paix, les participants ont estimé que les forces de maintien de la paix devraient s'acquitter de leurs fonctions, en particulier la protection des civils.

Les pays engagés dans les opérations doivent veiller à ce que le personnel qu'ils envoient dans les missions soit formé et doté de connaissances conformes aux normes des Nations unies, ont-ils déclaré, ajoutant la nécessité de construire des critères sur la supervision des activités ainsi que la fourniture de financement et d'équipement, l'augmentation de la participation des femmes aux opérations et le renforcement de l'information et de la transparence.

Ils sont convenus de la nécessité de concevoir un mécanisme efficace pour traiter les violations commises par les forces de maintien de la paix.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines