05/02/2020 21:57
Le Département de gestion des services médicaux du ministère de la Santé a envoyé mercredi 5 février une dépêche aux trois établissements médicaux qui avaient réussi à traiter des patients infectés par le nouveau coronavirus, appelé 2019-nCoV, pour leur demander de partager l’expertise en matière de traitement des cas de contamination.
>>nCoV : suspension des liaisons en train avec la Chine et de compétitions sportives
>>nCoV : le nombre de cas en Chine dépasse 24.300 
>>OMS : aucun cas de coronavirus dans la région africaine

Le Chinois Li Zichao (droite), 28 ans, l'un des deux premiers patients infectés par le nouveau coronavirus au Vietnam, est sorti le 4 février de l’hôpital Cho Ray à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Dinh Hang/VNA/CVN

Les trois établissements sont l’hôpital Cho Rây à Hô Chi Minh-Ville, l'Hôpital général de la province de Thanh Hoa et l’Hôpital des maladies tropicales de la province de Khanh Hoà (Centre).

Le Département de gestion des services médicaux a demandé aux trois hôpitaux de lui envoyer tous les dossiers des patients, ainsi que leurs commentaires, suggestions et opinions professionnelles. Ces documents seront utilisés dans l'organisation d'une réunion sur le diagnostic et le traitement de la maladie respiratoire aiguë causée par le 2019-nCoV, et dans la préparation d’une formation nationale en ligne sur la réception des patients, l'isolement, le diagnostic, la gestion et le traitement de cette maladie.

Le même jour, la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines a désinfecté tous ses avions de retour de Chine continentale, de Hong Kong, de Macao, de Taïwan (Chine) et de Bangkok (Thaïlande), utilisant la solution désinfectant Disinfection Spraying CH2200 qui n'affectera pas la santé des passagers.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

La 11e édition du Festival de Huê en 2020 sera inaugurée le 28 août La 11e édition du Festival de Huê en 2020 ouvrira ses portes le 28 août de cette année au lieu du début d'avril comme prévu précédemment en raison de l’évolution complexe de COVID-19, a annoncé le comité d'organisation dudit festival le 20 février.