07/04/2019 00:56
Un projet est en cours à Hô Chi Minh-Ville afin de promouvoir un environnement éducatif adapté aux enfants et la protection des enfants vulnérables, dans le but de contribuer à l’édification d'une société durable.

>>Améliorer l’accès des enfants handicapés à l’éducation
>>Lancement d’un projet en faveur des enfants vulnérables
 

Des représentants d'enseignants et d'enfants de Hô Chi Minh-Ville lors du séminaire tenu le 5 avril dans la mégapole du Sud.
Photo: My Phuong/VNA/CVN


Le 5 avril, le Service municipal du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales, en coopération avec des services concernés, a organisé un séminaire pour partager des expériences acquises dans la mise en œuvre de ce projet, mené par l’organisation Save the Children Vietnam et financé par la Fondation néerlandaise IKEA.

La deuxième phase de ce projet est mise en œuvre de septembre 2016 à août 2019 dans 50 écoles des arrondissements de Go Vâp, Cu Chi, Binh Tân et Thu Duc, dans le but de promouvoir l'accès des enfants défavorisés et immigrants aux services de base tels que l'éducation et les soins de santé; et pour que ceux-ci puissent être protégés dans un environnement sûr et amical.

Le projet est bénéfique à environ 55.000 enfants âgés entre 6 et 16 ans et à 48.000 adultes qui sont des gérants d’école, enseignants, parents, agents de protection des enfants et volontaires.

Dans le cadre du projet, une enquête a été menée auprès de 628 élèves dont 26,4% sont issus de familles immigrantes.

Les résultats montrent que 29,9% des personnes interrogées ont déclaré qu'elles s'efforceraient d'échapper à la violence familiale ou communautaire si elles faisaient face à de tels actes, tandis que 28,4% ont choisi de dénoncer à des adultes dignes de confiance. Environ 22,9% des personnes interrogées ont choisi de ne rien faire et 31,3% ont déclaré connaître les lieux ou les personnes auprès desquelles elles pourraient demander de l'aide lorsqu'elles sont victimes d'abus ou de violence.

Un représentant de l’organisation Save the Children Vietnam a exprimé que les résultats du projet montrent qu’il est nécessaire de sensibiliser davantage les enfants à leurs droits, afin de faire entendre leur voix et d’être protégés. Des informations sur les lieux de confiance où les enfants peuvent demander de l'aide en cas de problème doivent également leur être fournies. Cette organisation a également appelé à diversifier les activités des salles de consultation des élèves afin d'attirer davantage de ces enfants.

Quant au vice-président du Comité populaire de l’arrondissement de Go Vâp, Trân Van Tinh, il a insisté que le projet devrait organiser des échanges entre les élèves de différentes écoles afin qu’ils puissent partager leurs pensées et apprendre les uns des autres. Il a recommandé de fournir davantage de livres sur les droits des enfants dans les écoles et de renforcer la formation des enseignants dans ce domaine.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.