18/12/2018 13:03
L’Assemblée nationale (AN) du Vietnam, en coopération avec l’Union interparlementaire (UIP) et le Programme des Nations unies pour le développement, a organisé le 17 décembre à Dà Nang une réunion pour présenter des outils d’auto-évaluation des parlements et des expériences internationales en la matière.
>>Croissance du privé, clé du financement du développement durable
>>Les entreprises appelées à miser sur le développement durable
>>Le Vietnam s’intéresse à la gouvernance pour la durabilité

Photo de famille des participants lors de la réunion le 17 décembre à Dà Nang.
Photo: Trong Duc/VNA/CVN

Selon, Alex Read, expert de l’UIP, ces outils visent à évaluer la réalité, les opportunités et les leçons tirées du processus de mise en œuvre des ODD et à aider les parlementaires à institutionnaliser de nouveaux agendas et à intégrer les ODD au processus législatif.

Ces outils sont conçus pour convenir à tous les parlements, indépendamment des systèmes politiques et des niveaux de développement, a-t-il ajouté. Il a aussi estimé le rôle de l’AN du Vietnam dans la mise en œuvre des ODD.

Partageant l’expérience du Sri Lanka dans ce domaine, Alex Read a cité un certain nombre de mesures appliquées par le parlement sri lankais, notamment la sensibilisation de la population, l’adoption d’un projet de loi sur le développement durable, la mobilisation de ressources financières au sein de la société, le renforcement des liens entre  agences gouvernementales et organisations sociales…

Présente à la réunion, la représentante par intérim du PNUD au Vietnam, Lesley Miller, a déclaré qu'au Vietnam, les membres d'ethnies minoritaires, les handicapées et les personnes vivant dans des régions fréquemment touchées par des catastrophes naturelles, et surtout les personnes âgées, les femmes et les enfants, sont les plus vulnérables au sein de la communauté et nécessitent à ce titre d’une grande attention.

Saluant les efforts déployés par le Vietnam pour mettre en œuvre les ODD, elle a indiqué que le Vietnam avait pris de nombreuses politiques visant à soutenir ces personnes, notamment l'adoption de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées en 2015 et un projet lancé l'année dernière pour soutenir les activités autour de l'égalité des sexes dans les régions peuplées de minorités ethniques pour la période 2018-2025.

Cependant, il reste encore des problèmes. Ainsi,  32% des enfants présentant un handicap léger et 90% de ceux présentant un handicap lourd n’ont pas accès aux études ou les ont abandonnées. Et seulement un quart des actifs bénéficient d'une assurance maladie.

Il est donc nécessaire pour renforcer les capacités des parlementaires et le rôle de supervision de l'AN en ce qui concerne la mise en œuvre des ODD au niveau national. L'AN du Vietnam devrait accorder plus d'attention à la distribution du budget d’État aux organes pour la mise en œuvre des ODD, en tenant compte des groupes vulnérables et défavorisés.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.