13/07/2017 17:00
Le président américain Donald Trump est arrivé jeudi matin 13 juillet avec son épouse Melania à Paris, où il est l'invité d'honneur d'Emmanuel Macron pour les commémorations vendredi 14 juillet de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale.
>>Donald Trump, un imprévisible Américain à Paris

Le président américain Donald Trump et la Première Dame Melania Trump débarquent à Orly le 13 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

M. Trump consacrera sa matinée aux personnels civil et militaire américains, avant d'entamer la partie diplomatique et commémorative de sa visite.

Accueil solennel et cérémonie militaire aux Invalides, visite du tombeau de Napoléon, entretien au palais de l'Élysée, dîner des couples présidentiels dans un restaurant étoilé de la Tour Eiffel, défilé du 14 juillet sur les Champs-Élysées.

Les Premières Dames, Brigitte Macron et Melania Trump, visiteront de leur côté la cathédrale Notre-Dame de Paris, au cœur de la capitale, avant une croisière sur la Seine.

Schéma et horaire du défilé du 14 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

Le président Trump "est très enthousiaste. La Première Dame est très enthousiaste. Rendre visite à un couple comme les Macron dans la Ville Lumière, c'est assez prodigieux", confie un haut responsable américain.

"Nous avons l'habitude de bien recevoir les gens qu'on invite. Nous aurons à cœur que ce séjour se déroule bien", explique de son côté l'Élysée, démentant l'idée que cette invitation en grande pompe constitue un blanc-seing à l'imprévisible dirigeant américain.

La visite de M. Trump revêt une forte charge politique, compte tenu des relations difficiles que le président, chantre de l'"Amérique d'abord", entretient avec de nombreux pays. Et elle intervient quelques jours après un G20 houleux, où les États-Unis ont réaffirmé leur volonté de faire cavalier seul, notamment sur la question primordiale du climat.

Lutte contre le terrorisme

La présidence française insiste sur les enjeux diplomatiques. Il s'agit, selon M. Macron, de ne pas "rompre" avec les États-Unis, de ne pas les "isoler", et de réaffirmer les "liens historiques" qui unissent les deux vieux alliés. Les deux dirigeants se parleront jeudi après-midi 13 juillet en tête à tête à l'Élysée, avant un entretien élargi aux délégations.

Emmanuel Macron et Donald Trump parlent après la photo de groupe au G20 de Hambourg le 7 juillet. Photo : AFP/VNA/CVN

Les discussions seront en grande partie consacrées "à ce qui unit le plus les deux pays en ce moment : la lutte antiterroriste", explique l'Élysée. La France, deuxième contributeur de la coalition antijihadiste en Irak et en Syrie, est "un partenaire très proche dans le domaine sécuritaire", reconnaît un haut responsable américain.

Les deux hommes, que tout semble opposer au premier abord, "ont beaucoup de choses en commun dans leur façon de voir le monde", estime le haut responsable américain. Selon lui, il y a "une très bonne alchimie" entre le centriste pro-européen Macron, 39 ans, et l'isolationniste et impétueux Trump, 71 ans.

"Ils ont une relation de travail extrêmement ouverte, franche, mais aussi constructive. La relation s'est bien mise en place", opine-t-on côté français.
 
AFP/VNA/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.