25/08/2019 08:35
Le Livre blanc des entreprises vietnamiennes, publié récemment, présente des informations essentielles sur leur développement durant la période 2016-2018.
>>Publication du Livre blanc des entreprises vietnamiennes
>>Le Livre Blanc sur les entreprises du Vietnam sera publié au premier trimestre 2019

Le secteur privé contribue à hauteur de plus de 42% au PIB national.
Photo: Anh Tuân/VNA/CVN

Le Livre blanc des entreprises vietnamiennes propose également des mesures et des normes permettant d’évaluer leur croissance. C'est une première. Le ministère du Plan et de l’Investissement a publié le 10 juillet le Livre blanc sur les entreprises vietnamiennes 2019.

L’ouvrage se divise en cinq parties: le contexte du développement des entreprises au Vietnam en 2018, aperçu de leur essor en 2018 et durant la période 2016-2018, solutions de développement des entreprises, ensemble d’indicateurs permettant d’évaluer leur croissance en 2018 et durant période 2016-2018 à l’échelle nationale et locale. Il honore également 100 entreprises ayant apporté les contributions les plus positives au développement économique du pays et de chaque localité.

Cet ouvrage, qui sera publié annuellement, donne une vue d’ensemble du développement des entreprises vietnamiennes. Il sert de référence au gouvernement, aux ministères, aux branches et aux localités pour la définition de stratégies, de plans et de politiques pour un développement durable et efficace des entreprises aux niveaux national et local. Il constitue également une source d’informations pour les organisations internationales, les pays et les entreprises étrangères dans l’évaluation et la prise de décisions en termes d’investissement et de coopération.

Des données fiables et parlantes

D’après le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê, le Livre blanc fournit des données complètes, fiables et "parlantes" sur les entreprises au gouvernement, aux ministères, aux secteurs et aux localités, ainsi qu’aux associations et aux investisseurs. Il a indiqué que "ce livre servirait de référence aux décideurs politiques dans la planification des stratégies pour un développement durable des entreprises nationales".

Le chef adjoint du gouvernement a demandé au ministère du Plan et de l’Investissement de poursuivre ses recherches et de collaborer étroitement avec ministères, organismes et localités afin de l’améliorer.

De son côté, le ministre du Plan et de l’Investissement, Nguyên Chi Dung, a insisté sur le fait que le livre proposait également des mesures et des ensembles de normes permettant d’évaluer le développement des entreprises.

Selon cet ouvrage, le 31 décembre 2018, le Vietnam comptait 714.000 entreprises en activité, soit 9,2% de plus qu’en 2017. Dans le classement du nombre d’entreprises des localités, Hô Chi Minh-Ville occupe le premier rang avec 228.267 entreprises. Elle est suivie de Hanoï (143.119), Binh Duong, Dông Nai (Sud), Dà Nang, Nghê An, Thanh Hoa (Centre) et Bac Ninh (Nord). Dans le dernier groupe, la plupart sont des provinces montagneuses du Nord, certaines des hauts plateaux du Centre et du delta du Mékong, chacune ne comptant qu’entre 600 et 2.000 unités en opération.

Fin 2018, le Vietnam comptait 714.000 entreprises.          
           Photo: Hoàng Nguyên/VNA/CVN

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a déclaré que le taux de croissance du nombre d’entreprises reflétait le niveau d’implication des autorités locales. Ainsi, les provinces en difficulté telles que Sóc Trang et Bac Liêu (Sud), bien que situées seulement aux 47e et 53e rangs (des 63 villes et provinces du pays) en matière de nombre d’entreprises, ont atteint une croissance importante en ce qui concerne la création d’entreprises, se classant respectivement aux 2e et 7e rangs du pays en 2018.

Tandis que Hô Chi Minh-Ville et Hanoï n’en occupent respectivement que les 18e et 41e rangs. Ainsi, "c’est le niveau d’implication des autorités locales qui décide du succès des provinces dans le développement des entreprises", a estimé le chef adjoint du gouvernement.

Il a également analysé le cas de la province de Nghê An (Centre) qui s’est trouvée au 7e rang national en nombre d’entreprises opérationnelles, mais au 57e en termes de croissance. ''Ces prochaines années, si cette dynamique est toujours la même, Nghê An restera en retard par rapport aux autres provinces", a-t-il déploré.

Le poids du secteur privé

Le Livre blanc a montré aussi le "rôle très important" du secteur privé dans le développement global de l’économie du pays, qui contribue à plus de 42% de son Produit intérieur brut (PIB), selon Nguyên Bích Lâm, directeur général de l’Office national des statistiques. Alors que le secteur public représente 27,6% du PIB, le bloc des entreprises à participation étrangère en occupe 29,2%.


Quelque 79.300 nouvelles entreprises créées en sept mois

Selon l’Office national des statistiques, sur les sept premiers mois de l’année, 79.300 entreprises ont vu le jour, avec un total de 999.000 milliards de dôngs, soit une croissance de 4,6% en nombre et de 29,6% en capital sur un an. Ces nouvelles sociétés ont créé près de 427.200 emplois.

En outre, d’autres indicateurs comme le capital d’investissement du privé sont également impres-sionnants, passant de 36,1% en 2010 à 38,5% en 2011, à 40,6% en 2017 et à 43,3% en 2018.

Actuellement, ce secteur contri-bue à hauteur de 30% au budget de l’État et emploie 85% de la main-d’œuvre nationale. En 2018, il représentait plus de 42% des investissements dans l’économie vietnamienne, soit une hausse de 18,5% par rapport à 2017.

Plus de 30 ans après le lancement de la politique de Renouveau, force est de constater que le secteur privé a connu un véritable boom. Le Vietnam compte actuellement quelque 700.000 entreprises privées impliquées dans tous les secteurs de l’économie nationale. 

Le développement de l’économie privée est une exigence objective dans le processus de perfectionnement des institutions de l’économie de marché à orientation socialiste. Il s’agit d’une politique importante pour libéraliser la production, mobiliser, distribuer et utiliser efficacement les ressources de développement. Le Vietnam table sur environ un million d’entreprises en 2020, 1,5 million en 2025 et au moins deux millions en 2030. Il compte porter la contribution de l’économie privée au PIB à 50% en 2020, 55% en 2025 et 60-65% en 2030.

"Les politiques du gouvernement visant à mobiliser la force du privé ont été montrées par les apports importants de son capital d’investissement à l’économie et la croissance élevée du PIB. Les contributions de ce secteur en termes de création d’emplois, de revenus et de bénéfices sont aussi très bonnes", a reconnu Nguyên Bích Lâm.
    
Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.