11/06/2020 23:21
Panasonic est l'une des premières entreprises japonaises à déplacer ses usines vers le Vietnam dans le contexte où le gouvernement japonais encourage ses entreprises à étendre leurs opérations à ce pays d’Asie du Sud-Est.
>>Panasonic transférera une partie de sa production de Thaïlande au Vietnam
>>Promouvoir les vagues d’investissements japonais au Vietnam

 
Le projet de délocalisation des usines au Vietnam fait partie du plan de Panasonic pour restructurer les opérations de fabrication à l'échelle mondiale, afin de fournir des produits plus compétitifs.
 Photo : CTV/CVN


Marukawa Yoichi, directeur général de Panasonic Vietnam, a déclaré que le Vietnam disposait de nombreux avantages, et qu'il était considéré comme l'un des marchés les plus potentiels de la région de l'ASEAN.

"En outre, l'industrie auxiliaire du Vietnam est en train d’être améliorée. Au milieu du mouvement des flux mondiaux d'investissement vers le Vietnam, nous pensons que le pays est dans une situation idéale pour promouvoir la compétitivité de ses industries auxiliaires et en même temps améliorer la capacité de son industrie logistique", a-t-il ajouté.

Le projet de délocalisation des usines au Vietnam fait partie du plan de Panasonic pour restructurer les opérations de fabrication à l'échelle mondiale, afin de fournir des produits plus compétitifs, a-t-il déclaré.

Les investissements totaux de Panasonic sur le marché vietnamien à ce jour s'élèvent à 243 millions d' USD dans huit entreprises, dont cinq  usines situées dans le district de Dông Anh à Hanoï, dans la province de Hung Yên (Nord), à Hô Chi Minh-Ville et dans la province de Binh Duong (Sud). 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Un champ d’ananas pour affoler son compteur de Hormis les cavernes Mua ou Tam Côc - Bich Dông, la province de Ninh Binh abrite également une nouvelle destination attirant les visiteurs. Il s’agit d’un champ d’ananas dans la ville de Tam Diêp.