28/03/2016 09:52
Au moins 69 personnes ont été tuées et plus de 300 autres blessées dans un attentat suicide survenu le soir du 27 mars près d'un parc public de Lahore, chef-lieu de la province du Pendjab (Est du Pakistan), a-t-on appris de sources officielles.
>>Le Pakistan ratifie le pacte de protection du matériel nucléaire
>>Une bombe tue 16 personnes à bord d'un bus

Un attentat suicide survenu le soir du 27 mars a fait au moins 69 morts et plus de 300 blessés.
Photo : Xinhua/VNA/CVN

L'officier de coordination adjoint de Lahore, le capitaine Usman, a fait savoir que parmi les morts figurent 23 enfants et que 56 enfants blessés avaient été admis dans les hôpitaux.

Haider Ashraf, inspecteur général adjoint de la police, a expliqué que le kamikaze s'était fait exploser dans un parking de motos près de l'entrée principale du parc Gulshan-e-Iqbal, dans la ville de Lahore.

Il a affirmé que le nombre de visiteurs au parc est plus élevé que d'habitude, d'autant plus que des chrétiens y allaient pour célébrer les pâques.

L'équipe de désamorçage de bombe a estimé que le kamikaze portait huit à dix kilogrammes d'explosifs sur lui.

Un groupe taliban pakistanais a revendiqué cette attaque suicide.

"Nous revendiquons l'attaque contre les chrétiens alors qu'ils célèbrent leur fête religieuse", a indiqué le porte-parole du Tehrik-e-Taliban Pakistan (Jamaat ul Ahrar), Eshansullah Ehsan.

Tous les parcs de loisirs de la ville ont été fermés suite à l'attaque et les gens sont priés de rester chez eux.

Parmi les blessés admis à l'hôpital Jinnah et à l'hôpital Sheikh Zaid figurent un grand nombre de femmes et enfants. Des dizaines d'entre eux sont dans un état grave.

Des centaines de personnes sont allées aux hôpitaux dans l'espoir de retrouver leurs proches portés disparus après l'attentat, mais ont été empêchées d'y entrer.

Dans les hôpitaux ayant accueilli des blessés, des infirmières ont fait état de manque de lits en raison du grande nombre de blessés. Beaucoup de blessés s'allongent dans les couloirs.

Khawaja Salman Rafique, conseiller du ministre en chef de la province du Pendjab, a appelé les citoyens à donner du sang aux hôpitaux afin de sauver les blessés.

La police a trouvé la carte d'identité du kamikaze près de son corps, qui montre que c'est un résident de Muzaffargarh, ville du Pendjab, né le 1er janvier 1988.

À Muzaffargarh, la police a arrêté 15 personnes, dont deux frères du kamikaze.

Les autorités du Pendjab ont annoncé un deuil de trois jours.

Le Premier ministre Nawaz Sharif et le président Mamnoon Hussain ont tous les deux condamné cet attentat, demandant aux hôpitaux de fournir le meilleur traitement aux blessés.

À cause de cette attaque, M. Sharif, qui doit partir le 28 mars pour une visite en Grande-Bretagne, a décidé de reporter le déplacement.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
25 ans de coopération entre le Vietnam et Wallonie-Bruxelles : Amitié, Solidarité et progrès

Ka Lu, musée à ciel ouvert de la culture des Vân Kiêu Situé à 8 km à l’ouest du district de Dakrông, dans la province de Quang Tri, au Centre, le complexe de tourisme communautaire de Ka Lu attire les visiteurs avides de découvrir la culture traditionnelle et authentique de la minorité ethnique Vân Kiêu.