26/07/2018 08:50
Les bureaux de vote ont fermé mercredi 25 juillet au Pakistan au terme d'un scrutin législatif sous haute tension, alors que les opérations de dépouillement ont commencé peu après la fin du vote.
L'ancien chef du gouvernement Nawaz Sharif (centre), à la tête du parti PML-N, dans un bureau de vote à Lahore, au Pakistan. 
Photo: AFP/VNA/CVN


Quelque 106 millions d'électeurs, sur une population de 207 millions de personnes, étaient appelés aux urnes mercredi 25 juillet dans plus de 85.000 bureaux de vote. Les premiers résultats partiels sont attendus dans la soirée, tandis que le taux de participation est estimé entre 50 et 55%, proche de celui des élections précédentes en 2013.

"Ces élections sont trop serrées, surtout dans la province du Pendjab, qui va décider de tout" en raison de son poids démographique représentant plus de la moitié de la population du pays, a estimé l'analyste Azeema Cheema. Selon des observateurs, les pronostics sur les partis qui auront plus de sièges restent délicats.

Le parti Pakistan Tehreek-e-Insaf (PTI) d'Imran Khan est donné parmi les grands favoris de ce scrutin. L'autre principal prétendant au poste de Premier ministre est Shahbaz Sharif, frère de l'ancien chef du gouvernement Nawaz Sharif, à la tête du parti PML-N. Shahbaz Sharif appelle à Lahore à "changer le destin du Pakistan". 

Une observatrice occidentale postée dans le Pendjab a fait état d'un processus "calme, ordonné et pacifique" et d'une forte affluence dans les bureaux de vote. Quelque 800.000 militaires et policiers avaient été déployés pour assurer la sécurité.

La Commission électorale pakistanaise a par ailleurs octroyé aux gradés des pouvoirs judiciaires étendus à l'intérieur des bureaux de vote, suscitant l'inquiétude de certains observateurs. Les électeurs, parmi lesquels près de 20 millions de primo-votants, doivent choisir un successeur au parti des Sharif, aux commandes du parti depuis 2013.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.