07/05/2018 08:35
Le ministre pakistanais de l'Intérieur Ahsan Iqbal a été blessé par balle dimanche 6 mai, alors qu'il participait à un meeting électoral à quelques mois des élections législatives. Mais, sa vie n'est pas en danger.
>>Pakistan : avec des années de retard, Islamabad se dote enfin d'un aéroport moderne
>>Pakistan: quatre morts et deux blessés dans une fusillade
>>Pakistan: deux chrétiens tués dans des tirs revendiqués par l'EI

Le ministre pakistanais de l'Intérieur Ahsan Iqbal (centre) s'exprime devant des journalistes, le 2 octobre 2017 à Islamabad. Photo: AFP/VNA/CVN

Le suspect, nommé "Abid" et qui a une vingtaine d'années selon la police, a tiré sur le ministre à bout portant avec un pistolet et l'a touché au bras droit, a déclaré Raja Riffat Mukhtar, un cadre de la police.

"L'assaillant allait tirer une seconde fois quand la police et les participants au meeting l'ont neutralisé", a déclaré un porte-parole du gouvernement du Penjab, Malik Ahmed Khan, ajoutant que le ministre était en train d'être opéré et que sa vie n'était pas en danger. Le ministre était "visé", a déclaré à l'AFP Asim Khan, un assistant du ministre. "Il est hors de danger mais il a été transporté dans un centre médical à Lahore", a-t-il poursuivi.

L'attaque s'est produite alors qu'Ahsan Iqbal, l'une des figures du parti au pouvoir, la Ligue musulmane pakistanaise (PMLN), s'apprêtait à quitter un meeting électoral dans sa circonscription du district de Narowal, selon Raja Riffat Mukhtar. Le Pakistan se prépare à des élections législatives dans les prochains mois, même si leur date définitive n'est pas encore fixée.

Le Premier ministre Shahid Khaqan Abbasi a condamné l'attaque, tout comme les chefs de l'opposition Imran Khan et Bilawal Bhutto, fils de la défunte Benazir Bhutto, assassinée en 2007 lors d'un meeting électoral, ainsi que le très puissant chef de l'armée pakistanaise, le général Qamar Javed Bajwa.

Le ambassades française, américaine et britannique a Islamabad ont également condamné l'attaque, souhaitant un prompt rétablissement au ministre de l'Intérieur.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.