19/11/2012 17:38
Chùa Một Cột, littéralement Pagode au pilier unique en français, a été reconnue par l'Organisation des records asiatiques comme étant celle ayant l'architecture la plus originale en Asie. Une opportunité pour le secteur du tourisme de Hanoi. 
Pagode au pilier unique, une destination de choix des touristes.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN


Située dans la rue Chua Môt Côt, dans l'arrondissement de Ba Dinh, à Hanoi, la Pagode au pilier unique a été construite en 1049 sous la dynastie des Ly. Elle ressemble à un lotus en fleur perché au sommet de sa tige. C’est le plus ancien des trois emblèmes de Hanoi, les deux autres étant le Pavillon de la constellation Khuê des Lettres (1805) et la Tour de la tortue (1886).

Elle fut conçue selon un rêve du roi Ly Thai Tông, qui régna de 1028 à 1054, dans lequel la déesse Bouddhisattva Avalokitesvara le conduisait jusqu'à un lotus. Anciennement dénommée Diên Huu (le bonheur durable), la pagode symbolisait la longévité pour le deuxième roi Ly. Tout en bois, elle repose sur un pilier de pierre de 1,25 m de diamètre et représente une fleur de lotus, symbole de pureté. «La Pagode au pilier unique est le symbole du bouddhisme, du bonheur et de la liberté. Elle revêt une grande signification culturelle et religieuse avec une architecture originale», affirme le bonze supérieur Thich Duc Nghiêp, secrétaire général adjoint de l’Église bouddhiste du Vietnam.

Cérémonie de réception du Record d'Asie de l'architecture la plus originale pour la Pagode au pilier unique, le 12 novembre à Hanoi. Photo : Thanh Tùng/VNA/CVN


Au fil du temps, la pagode a succombé aux nombreux ravages causés par les puissances coloniales. En 1954, elle a été rénovée avec un pilier de béton à partir des restes de l'ancienne, par le gouvernement vietnamien. La structure d'aujourd'hui est la réplique de la pagode d'origine. Elle a été reconnue vestige historique et architectural national en 1962. Cette année, elle a établi un record auprès de l'Organisation des records asiatiques, dont le siège est à New Delhi. Ce qui va permettre à Hanoi d’attirer davantage de touristes vietnamiens et étrangers. Pour cette raison, la conservation et la valorisation de l’originalité de la pagode doivent être considérées comme une tâche urgente par les autorités municipales de Hanoi et par le comité de gestion du monument.

Selon le vénérable Thich Tâm Kiên, gestionnaire de la pagode, un projet de restauration est en cours, d’un montant de 31 milliards de dôngs. Il doit s’appuyer sur des bases scientifiques et être en harmonie avec l’ensemble des vestiges du Président Hô Chi Minh. Dans l’immédiat, la communication sera axée sur la présentation des valeurs historiques et culturelles de la pagode, sur l’originalité son architecture pour permettre aux visiteurs vietnamiens et étrangers de mieux comprendre la culture de Thang Long-Hanoi.

Selon Dô Viêt Binh, vice-président du Comité populaire de l’arrondissement de Ba Dinh, un colloque scientifique sur la Pagode au pilier unique
sera bientôt organisé afin de trouver un plan de restauration adapté. À l’issue de ce colloque, un rapport basé sur les réflexions des scientifiques et du Comité populaire de l’arrondissement de Ba Dinh sera soumis au Comité populaire de Hanoi.

Huong Linh /CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Phu Quôc adopte des changements pour attirer les touristes et investisseurs À la veille de la réalisation du plan pilote d’accueil de touristes internationaux ayant des passeports vaccinaux, les compagnies aériennes et l'aéroport de Phu Quôc ont déclaré avoir terminé les préparatifs.