20/10/2020 22:39
Selon Hirai Shinji, représentant en chef de l'Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) à Hô Chi Minh-Ville, la première tournée à l'étranger du Premier ministre Suga Yoshihide depuis sa prise de ses fonctions le mois dernier devrait ouvrir des opportunités aux entreprises japonaises d'investir massivement au Vietnam.
>>Le Vietnam, première destination en Asie des investisseurs japonais
>>La coopération économique au menu de la visite du PM japonais au Vietnam

Dans une usine de Toyota Vietnam dans la province de Vinh Phuc (Nord). 
Photo : VNA/CVN


Une récente enquête menée par la JETRO sur les plans d'expansion des investissements internationaux des entreprises japonaises disposant d'un siège à l'étranger a montré que 48,1% des entreprises interrogées tentent de choisir la Chine, soit une baisse significative par rapport au taux enregistré l'année précédente - de 55,4%. Le Vietnam est choisi comme destination d'investissement à hauteur de 41%, prouvant l'attractivité de ce pays d'Asie du Sud-Est auprès des investisseurs japonais.

En ce qui concerne les sources d'approvisionnement après la conversion, 24,1% du total des répondants ont choisi le Vietnam, contre 13,5%  la Thaïlande.

Actuellement, de nombreuses entreprises japonaises ayant investi au Vietnam mettent en œuvre la politique "Vietnam + Vietnam". Celles qui ont versé des fonds dans des projets à Hô Chi Minh-Ville et à Hanoï recherchent activement des opportunités d'investissement pour agrandir leurs usines dans de nombreuses autres provinces telles que Vinh Long, Dông Thap,...

Selon les entreprises japonaises, la capacité des entreprises vietnamiennes à fournir des produits industriels auxiliaires a augmenté rapidement depuis 2010. Elles ont amélioré de manière proactive leurs technologies et  lignes de production pour répondre aux normes d'entrée de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Le climat d'investissement local ainsi que les politiques visant à attirer les entreprises étrangères ont aussi été améliorés. Les insuffisances concernant le système juridique, le manque de travailleurs, le manque de grappes industrielles spécialisées, les procédures administratives et fiscales compliquées,... ont été en grande partie résolues.

Cependant, le gouvernement vietnamien doit améliorer les infrastructures de transport. Il s'agit d'un facteur clé pour accroître la connectivité et l'offre de biens entre entreprises nationales et investisseurs japonaises.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".