08/03/2021 18:17
Le Tribunal populaire de Hanoï a ouvert lundi 8 mars le procès en première instance de l’affaire de violation des réglementations sur l’investissement dans des travaux de construction, causant de graves conséquences, survenue dans le projet d’usine d’éthanol de la province de Phu Tho (Nord).
>>Affaire Éthanol Phu Tho : 31 avocats pour défendre 12 accusés
>>Affaire d'Ethanol Phu Tho : le procès en première instance s’ouvrira en mars

L'accusé Dinh La Thang (Centre).
Photo : VNA/CVN

Une trentaine d'avocats sont présents pour défendre 12 accusés impliqués dans l'affaire d’usine d’éthanol de la province de Phu Tho, notamment l’ancien président du conseil d’administration de PetroVietnam, Dinh La Thang ; l’ancien président du conseil d’administration et ancien directeur général de PetroVietnam Construction JSC (PVC), Trinh Xuân Thanh ; et l’ancien directeur général de PetroVietnam PetroChemicals and Biofuel JSC (PVB), Vu Thanh Hà.

Trinh Xuân Thanh a été accusé de "violation des réglementations sur l’investissement dans les travaux de construction, causant de graves conséquences", en vertu de l’article 224, clause 3 du Code pénal de 2015, et "d’abus de fonctions et de pouvoirs dans l’exercice d’une mission de service public" en vertu de l’article 356, clause 3 du Code pénal de 2015.

Dinh La Thang sera défendu par trois avocats, Trinh Xuân Thanh par quatre avocats et Vu Thanh Hà par six avocats. En particulier, l'accusé Dô Van Hông n’a choisi aucun avocat pour l’assister dans sa défense devant le tribunal.

Le tribunal a également convoqué six agents d’expertise et un certain nombre de témoins ainsi que des tiers intéressés.

Selon l’acte d’accusation, Dinh La Thang a signé une résolution pour approuver l’investissement dans le projet d’usine d’éthanol de la province de Phu Tho en octobre 2007. Avec le soutien de Trinh Xuân Thanh, les co-contractants PVC/Alfa Laval/Delta-T, qui n’avaient aucune expérience préalable dans la réalisation de projets d’éthanol, ont été désignés pour être en charge du projet.

En conséquence, le projet avait constamment connu de retard sur le calendrier et s’est arrêté en mars 2013 sans aucun élément de construction.

Les actes répréhensibles des accusés auraient causé une perte de plus de 543 milliards de dôngs (23,49 millions d'USD). 

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.