14/01/2022 16:34
Vacances chez soi ou à la journée, visites de courte durée et de courte distance, ces deux modes de voyage sont appréciés par les agences et les vacanciers du Vietnam pour le Têt du Tigre.
>>Sondage : 76% des Vietnamiens prévoient des voyages intérieurs en 2022
>>Les entreprises touristiques prônent une adaption flexible et sûre au COVID-19

Le Vietnam possède de nombreuses potentialités pour développer le tourisme.
Photo : VNA/CVN

Le spectre du virus plane toujours dans l’esprit de nombreux habitants à l’approche du Têt 2022 empêchant les vacanciers de préparer leur plan de voyage comme il est de coutume.

Nguyên Thi Nam Phuong, institutrice dans le 9e arrondissement, ville de Thu Duc, évite autant que possible les rassemblements et rendez-vous que ce soit avec des inconnus ou même avec des connaissances. Quant aux vacances du Têt traditionnel 2022, elle n’a encore aucun plan. "Je ne sais pas encore où aller pour ce Nouvel An lunaire. Jusqu’à présent, j’évite toujours de voir mes amis, même des membres de famille, une des activités traditionnelles du Têt", déplore-t-elle. "Pour le moment, je suis un peu comme une +observatrice+. J’attends de voir l’évolution des choses", estime-t-elle.

L’inquiétude est d’autant plus compréhensible lorsqu’à l’occasion du Têt, traditionnellement, les Vietnamiens passent leur congé à se déplacer, se réunir en famille, ou entre amis, pour célébrer la plus importante et significative fête de l’année. Une activité anodine qui cette année semble bien incertaine.

"Les rendez-vous physiques sont toujours plus agréables, c’est sûr. Les voyages en famille restent importants mais notre famille se rendra probablement uniquement à Tây Ninh pour des vacances dans la maison de campagne, avec nos familles et amis proches", partage Nguyên Quôc Hung, originaire de la province de Tây Ninh (Sud), domicilié dans l’arrondissement de Tân Phu, à Hô Chi Minh-Ville.

Pham Thành Nhân, du 7e arrondissement à Hô Chi Minh-Ville, est, quant à lui, retourné à la campagne juste avant le mois d’août, période où la mégapole du Sud avait bloqué presque toutes activités et tous déplacements entre villes et provinces. Il travaille depuis à domicile et appréhende son retour à Hô Chi Minh-Ville. "Je travaille à distance depuis plus de cinq mois. Pour le moment, je ressens une grande nostalgie vis à vis de l’ambiance animée et trépidante de Hô Chi Minh-Ville. C’est sûr, j’aimerais pouvoir y revenir pour passer mes vacances du Têt mais je me rappelle également ce qui s’y est passé pendant la période de distanciation sociale, je reste inquiet", partage Nhân.

Que disent les professionnels ?

Les premiers touristes étrangers arrivent à Dà Nang (Centre) en novembre 2021. 
Photo : VNA/CVN

Il est un peu tôt pour dire que les voyagistes se déclarent pleinement confiantes et optimistes quant au rebond du tourisme au Têt. Néanmoins, garder un esprit d’enthousiasme en la matière est bien important pour redonner le goût du voyage aux vacanciers du Têt 2022. Ainsi, bon nombre de programmes et services promotionnels destinés à rassurer les touristes ont été relancés depuis le mois de novembre 2021.

À commencer par la recherche des tendances de circuits pour ce Nouvel An lunaire. Le 5 décembre 2021, le Service du tourisme de la mégapole du Sud a tenu une table ronde avec au rendez-vous des blogueurs et Youtubeurs bien connus aux chaînes attirant parfois plusieurs millions d’abonnés.

Trinh Vo Hoài Phuong, blogueur de voyage et Youtubeur répondant au pseudo de Khoai lang thang, a prédit cette réticence chez les touristes, notamment pour les circuits dans le delta du Mékong alors que l’évolution du COVID-19 reste encore incertaine. Il conseille, néanmoins, de ne pas hésiter à voyager en petits groupes mais d’éviter les grands rassemblements dans les aires publiques bondées, et de voyager de manière responsable en appliquant la règle des 5K (masque, désinfection, distanciation, non rassemblement et déclaration de l’état de santé).

Lors du "Forum des affaires 2021", organisé le 9 décembre dernier à Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Quôc Ky, Pdg de Vietravel, agence de voyage remportant 1,5 million d’USD par jour avant la pandémie, a prévenu que l’industrie se rétablirait, au plus tôt, juste avant le Têt du Tigre.

"La pandémie a gelé le monde entier, personne n'a jamais connu une telle crise. Elle dépasse l'épidémie de SRAS entre 2002-2004 et la crise économique de 2008 en termes de gravité", estime M. Ky. Selon lui, son agence de voyage passe de l’état de gel à l’état de redémarrage après le déblocage de la mégapole du Sud du 1er octobre 2021, en attendant la prochaine étape en une période où tout le pays appréhende impatiemment un retour à la normalité.

Plusieurs personnes choisissent des circuits en famille au lieu de ceux avec les inconnus afin d'éviter la contamination du coronavirus. Photo : VNA/CVN

La compagnie générale Saigontourist, a, quant à elle, relancé des programmes de vacances au prix cassé avec des réductions alléchantes allant jusqu’à 50% pour tous services d’hôtellerie, de restauration et de voyage sur l’ensemble du pays.

Afin de redresser l’"industrie sans fumée" et de susciter l’envie de voyage des touristes à l’occasion du Têt, une centaine d’entreprises, agences de voyage, hôtels, restaurants, compagnies aériennes et celles de transport ont participé à la Journée du tourisme de Hô Chi Minh-Ville 2021, tenue du 4 au 25 décembre dernier pour un objectif commun : stimuler le tourisme d’ici le Têt en souhaitant un retour en force des touristes domestiques et internationaux en 2022.

Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Vinh Phuc : Tam Dao classée zone touristique nationale Tam Dao, province de Vinh Phuc (Nord), est désormais une zone touristique nationale, selon une décision du 25 janvier du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme.