03/12/2009 03:50
Les ministres des Affaires étran-gères des pays médiateurs du "Groupe de Minsk" (États-Unis, France, Russie) se sont félicités des progrès du dialogue sur le Nagorny-Karabakh, lors d'une réunion de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) le 1er décembre à Athènes.
Les ministres des Affaires étrangères de Russie, Serguei Lavrov, de France, Bernard Kouchner, et le secrétaire d'État adjoint américain James Steinberg ont "noté la dynamique positive des discussions" sur le conflit du Nagorny-Karabakh qui oppose l'Arménie et l'Azerbaidjan depuis 1988, après une rencontre avec les ministres des Affaires étrangères des 2 pays en marge de la 17e réunion ministérielle de l'OSCE.

"Nous estimons que l'augmentation de la fréquence des rencontres a contribué de manière significative à améliorer le dialogue entre les 2 parties et permis d'avancer vers la mise au point des principes de base d'un règlement pacifique du conflit du Nagorny-Karabakh", a estimé M. Lavrov à l'issue de cette rencontre.

Les présidents arménien Serge Sarkissian et azéri Ilham Aliev se sont rencontrés 6 fois depuis le début de l'année sous les auspices du Groupe de Minsk.

De son côté, M. Kouchner a précisé qu'un document conçu lors du Sommet du G8 de l'Aquila en juillet par les présidents (des pays du Groupe de Minsk) Medvedev, Obama et Sarkozy et sur lequel nous continuons à travailler "sera présenté aux présidents arménien et azéri" dans les jours ou les semaines qui viennent.

La guerre à propos du Nagorny-Karabakh (ou Haut-Karabakh), territoire azerbaïdjanais peuplé majo- ritairement d'Arméniens, a fait 30.000 morts entre 1988 et 1994 et des centaines de milliers de réfugiés.

Les Arméniens ont alors pris le contrôle de l'enclave qui a ensuite proclamé son indépendance, non reconnue par la communauté internationale. Un cessez-le-feu a été signé en 1994, mais Bakou et Erevan n'arrivent pas à se mettre d'accord depuis sur le statut de la région.

AFP/VNA/CVN
(03/12/2009)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le tourisme industriel, une nouvelle tendance au Sud Alors que le tourisme international est toujours à l’arrêt a cause de la pandemie de COVID-19, il se pourrait que de nouvelles formes de tourisme voient le jour. Cela semble être le cas du tourisme industriel au Vietnam, notamment au Sud.