12/09/2018 19:54
Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), en coordination avec le ministère vietnamien du Plan et de l’Investissement, a publié mardi 11 septembre à Hanoï un rapport sur l’évaluation financière du développement durable du Vietnam. Cet événement a vu la participation de représentants du gouvernement, d’entreprises, d’instituts de recherche et de partenaires de développement.
>>Le PNUD aide le Vietnam à construire un nouveau modèle de croissance
>>Développer le potentiel du secteur privé
>>Le secteur privé vietnamien en plein essor

Cérémonie de publication du rapport sur l’évaluation financière du développement durable du Vietnam, le 11 septembre à Hanoï.
Photo: Mai Huong/CVN

L’objectif général du rapport est d’aider le Vietnam à optimiser l’utilisation et la gestion des financements publics afin de bien réaliser son programme de développement durable pour 2030. Ce rapport a donné un aperçu des changements de la situation financière du Vietnam. Concrètement, l’investissement direct étranger (IDE) augmente, à la différence des fonds de soutien au développement des organisations étrangères. 

Selon le rapport, le développement du secteur privé doit être la principale des priorités du Vietnam. Pour assurer suffisamment de ressources financières publiques, il est nécessaire d’augmenter les  recettes budgétaires, d’améliorer l'efficacité des investissements publics, ainsi que de mieux gérer la dette publique.

Promouvoir la participation du secteur privé

Il est nécessaire d’encourager l’investissement du secteur privé.
Photo: VNA/CVN

Ce rapport a souligné la nécessité de créer les conditions favorables aux entreprises privées pour leur développement en matière d’envergure, de productivité et de compétitivité. Il a aussi donné des recommandations dans la coordination entre gouvernement et autorités locales, l’attrait de l’IDE, l’amélioration des infrastructures et la formation des ressources humaines. 

"Si l’investissement du secteur privé a doublé en 2015 par rapport à 2002, il n’occupe que 40% du financement total pour le développement. Le taux d'investissement privé par habitant a seulement atteint 490 dollars contre 690 dollars en moyenne dans l’ASEAN. Il s’agit du taux le plus bas dans la région", a indiqué Haoliang Xu, assistant du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies et directeur du Bureau régional pour l'Asie et le Pacifique du PNUD. 

C’est pourquoi, le Vietnam devra prendre des mesures d’encouragement de l’investissement privé, de développement de l’investissement public, de gestion des biens publics…

"Le PNUD accompagne toujours le Vietnam dans ses efforts d’optimisation des finances publiques, notamment via le renforcement de la coordination entre finances publiques et privées", a également affirmé Haoliang Xu.

"Le Vietnam est maintenant un pays à revenu intermédiaire. Aussi le montant des aides publiques au développement et des aides non remboursables se réduisent-ils de plus en plus. Les recommandations dans le rapport du PNUD constitueront une source d’informations importante pour que le gouvernement vietnamien gère mieux l’économie nationale à court, moyen et long termes", a déclaré Lê Quang Manh, vice-ministre du Plan et de l’Investissement.
 
Mai Huong/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.