10/08/2020 23:07
Dans le contexte où l'Australie intensifie la diversification de ses partenaires en raison de la perturbation de la chaîne d'approvisionnement mondiale, des opportunités peuvent être offertes au Vietnam.
>>La mangue verte du Vietnam est bien appréciée en Australie
>>Promouvoir le durian vietnamien sur le marché australien

Transformation des crevettes pour l'exportation.
Photo : VNA/CVN

Avec le Vietnam, l'Australie est l'un des gouvernements les plus appréciés au monde pour sa réponse au COVID-19. Récemment, le gouvernement australien a déclaré que lorsque son économie se remettra de la pandémie, le changement de la chaîne d'approvisionnement en provenance de la Chine sera inévitable.

La communauté des affaires australienne a également récemment aidé de nombreuses entreprises australiennes à diversifier leurs chaînes d'approvisionnement vers les pays en développement, notamment le Vietnam, l'Indonésie et l'Inde.

Partageant récemment ses réflexions avec VnExpress, Kyle Springer, chercheur senior au Centre Perth USAsia, Université d'Australie-Occidentale, a estimé que le Vietnam pourrait devenir un partenaire important de l'Australie dans la chaîne d'approvisionnement mondiale,  ce pays souhaitant actuellement diversifier ses partenaires.

Selon Springer, le Vietnam et l'Australie pourraient accroître leur coopération dans la nouvelle chaîne d'approvisionnement dans deux directions. D'une part, l'Australie exporte au Vietnam des matières premières telles que terres rares, lithium, zinc, cobalt, ainsi que des technologies de développement des énergies propres. En retour, l'Australie peut importer du Vietnam des produits électroniques de consommation et des produits agricoles à haute valeur ajoutée.

"L'Australie veut diversifier ses partenaires commerciaux pour réduire sa dépendance au marché chinois. Le Vietnam est considéré comme un partenaire clé", a dit Springer.

Figurer parmi les 10 partenaires les plus importants

Selon les statistiques, la Chine représente environ un quart de la valeur commerciale de l'Australie. Les minéraux australiens sont exportés vers la Chine pour l'industrie lourde et la production d'énergie.

Faisant référence au mécanisme que l'Australie souhaite promouvoir la coopération avec le Vietnam, l'expert du Centre Perth USAsia a indiqué qu'il s'agissait de l'accord de partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) et l'accord de libre-échange entre l'ASEAN, la Nouvelle-Zélande et l'Australie (AANZFTA). Ces deux cadres ont été établis par les pays membres mais n'ont pas été correctement mis en œuvre. Avec l’apparition du coronavirus,  l'Australie s'est rendu compte qu'il faut activer le PTPGP et l'AANZFTA pour diversifier ses partenaires.

Le PTPGP a été signé en 2018, et est en vigueur avec le Vietnam depuis début 2019. L'accord comprend 11 pays membres que sont l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, Singapour, la Nouvelle-Zélande, le Pérou et le Vietnam. Au total, ces pays comptent 495 millions d'habitants et contribuent à 13,5% du PIB mondial.

Selon les engagements pris dans l’AANZFTA, signé en 2018, l'Australie réduira 90% de tous ses droits d'importation sur les marchandises en provenance de l'ASEAN et 100% des lignes tarifaires à 0% à partir de 2020.

Prévoyant les résultats de la coopération à venir, Springer estime que le Vietnam pourrait figurer parmi les 10 partenaires les plus importants de l'Australie d'ici la fin de la décennie. En Asie du Sud-Est, l'Australie a deux partenaires les plus importants que sont le Vietnam et l'Indonésie. Le Vietnam est le partenaire commercial à la croissance la plus rapide avec l'Australie parmi les pays de l'ASEAN avec une augmentation annuelle de près de 12%.

"Les deux parties devrons faire des effort pour accroître leur présence dans leurs milieux des affaires respectifs, dans le contexte où il y a peu d'obstacles politiques", a dit Springer.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La VNA fête ses 75 ans, un flux incessant d’informations officielles

Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus Au troisième trimestre de cette année, environ 44.000 arrivées de visiteurs étrangers ont été recensées au Vietnam, soit 1% du bilan de la même période de l’an dernier, selon l’Office général des statistiques.