09/08/2018 11:40
Les autorités de Cân Tho (Sud) ont reçu mercredi 8 août une délégation de l’Association nationale de l’industrie alimentaire de Chine. Leur séance de travail a été consacrée aux opportunités d’exportation de riz de Cân Tho vers la Chine.

>>Riz: les exportations en hausse au 1er semestre
>>Exportation de riz vietnamien: tous les signaux sont au vert
 

Séance de travail entre les autorités de Cân Tho (Sud) et la délégation chinoise, le 8 août. Photo: VNA/CVN


Selon le chef de la délégation chinoise, Wang Zhi Xi, la demande de riz sur le marché chinois s’accroît de plus en plus. En outre, les consommateurs chinois ont tendance à dépenser davantage pour les riz organique et de haute qualité. Wang Zhi Xi a exprimé le souhait de trouver des fournisseurs dans le delta du Mékong.

Selon Dào Viêt Anh, conseiller au commerce de l’ambassade du Vietnam en Chine, en 2017, la Chine a importé 3,99 millions de tonnes de riz, soit une hausse annuelle de 12,96%. Le riz vietnamien représentait 56,72% du total. Au cours du premier semestre 2018, la Chine a importé 1,78 million de tonnes de riz et céréales, dont 850.000 tonnes de riz vietnamien.

Cependant, Dào Viêt Anh a estimé que les exportations de riz vers la Chine rencontreraient des difficultés dans les temps à venir en raison de l’augmentation des droits de douane de la Chine depuis le 1er juillet 2018 et de la forte concurrence d’autres pays.

Actuellement, seules quatre entreprises de Cân Tho sont autorisées à exporter directement du riz vers la Chine, a indiqué Nguyên Minh Toai, directeur du Service municipal de l’industrie et du commerce.

Dans les temps à venir, Cân Tho cherchera à aider ses entreprises à améliorer leurs compétences pour augmenter les exportations du riz vers la Chine, a-t-il assuré.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.