19/11/2021 16:25
Bien que les pays du Nord de l’Europe importent principalement du café Arabica, le café vert non torréfié et décaféiné du Vietnam pourrait néanmoins trouver sa place sur ce marché, selon l'analyse du Centre du commerce international (ITC). Tour d’horizon des opportunités et des défis.

>>Ouverture de l'exposition internationale Vietnam Foodexpo 2019
>>Lâm Dông célèbre la première "Journée du café du Vietnam"
>>2016, une année pleine pour l’exportation du café vietnamien
 

Récolte du café dans les hauts plateaux du Centre.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN


Dans les pays nordiques, la consommation de café par habitant est la plus élevée au monde. Les consommateurs de ces pays aiment découvrir de nouveaux cafés de haute qualité, ce qui pourrait créer de nouvelles opportunités pour les exportateurs  de café vietnamiens.

Opportunités à saisir

Alors que le marché du café traditionnel est relativement saturé, le marché des cafés de spécialité et des cafés biologiques continue de croître et offre de nombreuses opportunités. Ainsi, l'Accord de libre-échange entre l'UE et le Vietnam, entré en vigueur le 1er août 2020, a largement baissé les taxes à l’entrée de certains produits comme le café vert, un produit clé de l'industrie vietnamienne. De plus, dans le cadre de cet Accord, 39 produits vietnamiens sont reconnus et protégés par l'UE, dont le café de Buôn Ma Thuôt. En plus de développer le marché traditionnel du café, les entreprises peuvent ainsi envisager de développer des marques de café de spécialité.

Bien que les pays nordiques importent principalement du café Arabica, le café vert non torréfié et décaféiné du Vietnam pourrait trouver sa place sur ce marché comme l’a analysé le 
Centre du commerce international (ITC). Néanmoins, les exportateurs devront relever plusieurs défis s’ils veulent s’y imposer.

Défis à relever

L'Asie est principalement connue pour sa production de Robusta, en particulier le Vietnam, deuxième producteur mondial de café. Le café Robusta représente environ 95% des exportations de café du Vietnam, la production étant fortement axée sur de grands volumes de café de qualité standard, dont la plupart sont destinés au marché du café instantané. Les grandes entreprises de café, telles que Nestlé, possèdent des usines au Vietnam qui produisent la marque de café instantané. Étant donné que les marchés nordiques sont tous orientés vers du café de haute qualité, ils importent principalement de l'Arabica et du Robusta en petites quantités. C'est la principale raison pour laquelle le café vietnamien n’est pas encore présent sur ce marché régional.

Mais aujourd’hui, les questions de durabilités deviennent une préoccupation majeure également au Vietnam. Le changement climatique constitue ainsi une menace sérieuse pour l'industrie du café, tandis que les pratiques agricoles de dégradation de l'environnement sont également un sujet de préoccupation. Le café durable ne représente qu'environ 9% des exportations de café du Vietnam, tandis que le marché nordique est très intéressé par la production durable.

En raison de la petite taille du marché, les importations de café se concentrent principalement sur quelques grandes entreprises. Les entreprises nordiques connaissent et font confiance à leurs clients et il sera ainsi difficile d’entrer sur ce marché. Autre défi : le fait que les clients nordiques préfèrent la qualité à la quantité.  Cela demandera aux producteurs et exportateurs vietnamiens de se conformer à des normes très strictes, ce qui pourrait décourager bon nombre d’acteurs de la filière.


Thu Huong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Coopération touristique pour une reprise rapide et un développement durable Le Forum de coopération du tourisme vietnamien 2022, intitulé "Croissance du tourisme international et reprise complète du tourisme vietnamien", se tient les 8 et 9 août à Hô Chi Minh-Ville.