21/09/2016 22:34
L’Association République tchèque - Vietnam a annoncé le 20 septembre dans la capitale tchèque Prague un projet de coopération censé donner un coup de fouet à la formation et à l’embauche des travailleurs vietnamiens en République tchèque.
>>La 5e session du Comité intergouvernemental Vietnam-République tchèque
>>Les fruits vietnamiens présentés en République tchèque
>>Séminaire sur le Vietnam en République tchèque

L’Association République tchèque - Vietnam tient une conférence de presse pour annoncer son projet, le 20 septembre à Prague.
Photo : VNA/CVN

Selon le projet "Vous nous aidez et nous vous aiderons !", l’association va coopérer avec le Vietnam pour aider les entreprises tchèques à recruter, à enseigner le tchèque, l’anglais et des compétences professionnelles requises par les employeurs aux travailleurs vietnamiens, selon son président  Marcel Winter.

En contrepartie, les entreprises tchèques devront s’incrire comme membre de l’Association République tchèque - Vietnam, a-t-il indiqué à la presse, ajoutant que la bonne volonté des ministères tchèques des Affaires étrangères, de l’Intérieur, et du Travail conditionne le succès de ce projet.

Le président de l’Association République tchèque - Vietnam a également fait savoir que le marché de l’emploi tchèque manque de 140.000 ouvriers et que cette pénurie a affecté l’activité des entreprises comme l’économie tchèque.

Le système de rendez-vous sur Internet du ministère tchèque des Affaires étrangères avec les citoyens étrangers pour leur entretien de visa paralyse l’accès des travailleurs vietnamiens aux entreprises étrangères, a-t-il déploré.

Pénurie de main-d’œuvre

Le vice-ministre tchèque des Affaires étrangères Martin Smolek a récemment déclaré à la télévision que le gouvernement tchèque ne veut pas recevoir un grand nombre de ressortissants non européens en cas de pénurie de main-d’œuvre, a-t-il rappelé, qualifiant d’infondée la crainte des syndicats sur la perte d’emplois de Tchèques au profit d’ouvriers étrangers, dont vietnamiens.

Lydie Malcharkova, cheffe du bureau des relations publiques de la firme de mode Triola n’a pas dit autre chose. Elle a fait savoir que sa compagnie a besoin d’embaucher un certain nombre de tailleurs-couturiers qualifiés, mais n’y arrive pas.

Elle a expliqué que les travailleurs tchèques et ukrainiens n’ont pas les qualités requises pour se faire recruter alors que leurs homologues vietnamiens éligibles se heurtent à la question des visas.

Auparavant, lors d’un séminaire sur l’emploi de travailleurs techniques vietnamiens en République tchèque, le vice-président de la Chambre des députés tchèque, Vojtech Filip, a rappelé que pendant les années 1980, des dizaines de milliers de Vietnamiens avaient travaillé et étudié en Tchécoslovaquie.

Selon le dirigeant, les travailleurs vietnamiens sont appréciés pour leur application et leur habileté. Actuellement, les entreprises tchèques veulent recruter des travailleurs qualifiés vietnamiens, et les établissements d’éducation tchèques sont capables de former une main-d’œuvre technique qualifiée vietnamienne.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante

Chine: promouvoir le tourisme vietnamien à Taïwan Selon l'Administration nationale du tourisme du Vietnam, un programme de promotion du tourisme du Vietnam dans les villes de Kaohsiung et de Taipei de Taïwan (Chine) aura lieu du 24 au 27 juillet.