19/03/2021 23:00
Ces dernières années, les grandes villes et provinces du delta du Mékong sont devenues la destination idéale et privilégiée des investisseurs immobiliers.
>>Novaland, 27 ans, et 23.000 logements à Hô Chi Minh-Ville
>>Quelles tendances pour l’immobilier en 2021 ?

Le groupe d'investisseurs commerciaux est actuellement très intéressé par le delta du Mékong et a une vision large en dehors de Hô Chi Minh-Ville lorsque le fonds foncier se resserre progressivement.
Photo : CTV/CVN

Selon un rapport de l'Institut des politiques et stratégies pour l'agriculture et le développement rural (IPSARD), le delta du Mékong (delta du Mékong) est toujours confronté à de nombreux défis tels que les changements climatiques provoquant des glissements de terrain et détruisant les cultures. De plus,  le niveau des travailleurs n'est pas élevé. Le taux de travailleurs non formés est de 90,8%, ce qui affecte la productivité de toute la région. Dans le même temps, l'âge moyen des travailleurs augmente à mesure que de plus en plus de jeunes quittent les zones rurales vers les zones urbaines.

Bien qu'il existe encore de nombreux défis et points à améliorer pour que le delta du Mékong se développe et reçoive les flux d'investissement comme prévu, Su Ngoc Khuong, directeur de Savills Vietnam, a déclaré qu'avec les politiques mises en place pour développer les infrastructures et attirer les investissements pour la croissance économique, le secteur immobilier en sortira vainqueur.

''À l'heure actuelle, le delta du Mékong se développe de jour en jour, cependant, pour un revenu annuel moyen de seulement 60 millions de dôngs, les moyens de production ne correspondent pas aux revenus. Par conséquent, il faut des solutions spécifiques pour mieux attirer les migrants. En outre, la connectivité régionale du delta du Mékong est encore très limitée lorsque les installations sont dispersées, ce qui la rend plus susceptible d'attirer des investissements dans l'immobilier et qui rend difficile la formation de grandes zones résidentielles'', a analysé M. Khuong.

Depuis lors, le directeur principal de Savills Vietnam a déclaré que si le delta du Mékong veut atteindre un nouveau niveau, il est nécessaire d'améliorer le revenu par habitant, de développer plus d'infrastructures techniques et sociales et de se concentrer sur l'économie urbaine.

Les experts préviennent également que l'accent excessif du delta du Mékong sur l'agriculture entraînera une lente transition vers des industries plus productives.

Selon une étude de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI) et l’École de politique publique et de gestion Fullbright, dans les années 1990, alors que le GDP de Hô Chi Minh-Ville ne représentait que 2/3 du delta du Mékong, la situation s'est inversée deux décennies plus tard.

Le domaine de l'immobilier toujours très attractif

Particulièrement dans le domaine de l'immobilier, Su Ngoc Khuong estime que ce domaine est toujours très attractif, notamment par le groupe d'investisseurs institutionnels lorsqu'ils voient des bénéfices à moyen et long terme.

''Lorsque le fonds foncier à Hô Chi Minh-Ville n'est pas grand et que les provinces du Sud-Est sont denses en projets d'investissement, il est compréhensible que les investisseurs institutionnels s'intéressent à la région du delta du Mékong. Parce que cette zone a encore beaucoup de terres à agrandir, en même temps le potentiel économique, social et humain de la région est très bon'', a dit M. Khuong.

Il a également déclaré que la région du delta du Mékong reçoit actuellement des flux d'investissement de deux groupes différents, l'un est un investisseur individuel et l'autre est un investisseur institutionnel.

En particulier, les investisseurs individuels n'achètent la plupart du temps que des jardins potagers à des fins de détente le week-end, alors que l'objectif de profit est encore peu clair et très limité. Le groupe d'investisseurs commerciaux est actuellement très intéressé par le delta du Mékong et a une vision large en dehors de Hô Chi Minh-Ville lorsque le fonds foncier se resserre progressivement.

Actuellement, le delta du Mékong possède un certain nombre de points positifs pour attirer les investisseurs tels que les infrastructures sociales qui se concentrent sur le développement, les flux migratoires qui s'améliorent et une population de près de 20 millions de personnes. Cependant, pour les investisseurs étrangers, actuellement confrontés à des restrictions d'accès aux fonds fonciers, les niveaux d'investissement de ce groupe n'ont pas répondu aux attentes.

Dans l'ensemble, Su Ngoc Khuong estime que l'attrait et la prospérité du marché immobilier dans le delta du Mékong dépend en grande partie de la capacité de cette région à répondre à tous les besoins et à garantir des emplois pour la population.

Cependant, les marchés de l'immobilier agricole, touristique et de vie devraient être les points positifs immédiats du delta du Mékong, car l'économie de la région continue de croître et le réseau de transport s'améliore de plus en plus. L'immobilier commercial et de bureau à lui seul aura besoin d'un peu plus de temps pour être suffisamment attractif pour les investisseurs.

Minh Thu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

La plage de Dâm Trâu (Côn Dao) parmi les plus belles du monde La plage de Dâm Trâu (Côn Dao, Bà Ria - Vung Tàu) a reçu beaucoup d'attention pour son emplacement particulier et ses paysages naturels.