20/10/2020 22:44
Dans un article publié sur le site web australiavietnam.org, l'auteur James Fairley de l'Australia - Vietnam Young Leadership Dialogue a déclaré que le renforcement du partenariat commercial entre l'Australie et le Vietnam offrirait de nouvelles opportunités aux deux pays en matière d’import-export, de riz notamment.
>>Vietnam et Australie promeuvent la commercialisation des produits agricoles
>>La coopération dans le domaine bio-agricole se renforce

Dans une usine d'exportation du riz de la province de Vinh Long (Sud).
Photo : VNA/CVN

Selon l'article, Rob Gordon, Pdg de SunRice, le plus grand fournisseur australien de riz, a récemment annoncé que l'Australie souffrait d'une pénurie massive de riz domestique et que ce pays serait obligé de compter sur du riz vietnamien importé avant Noël 2020.

Ces annonces mettent en évidence des inquiétudes concernant l'impact économique croissant causé par l'épidémie de COVID-19 et les effets du changement climatique sur la production rizicole intérieure.

Les Australiens consomment environ 300.000 tonnes de riz par an, les importations représentant environ la moitié du total - une moyenne de 173.000 tonnes entre 2009-2010 et 2018-2019. La plupart des importations proviennent de pays producteurs de riz à grains longs comme le Vietnam, la Thaïlande, le Pakistan et l’Inde, les importations assurant une production plus stable car la  production intérieure est trop variable.

Le Vietnam est un important producteur et exportateur de riz dans le monde. Selon Business Monitor International (BMI), les exportations nationales de riz ont augmenté de 30% au cours de la récolte 2016-2017 en raison de la forte demande de la Chine, des Philippines et de l'Indonésie. Les exportations devraient  passer de 6,1 millions de tonnes en 2020 à plus de 7,86 millions d'ici 2023-2024.

Néanmoins, le Vietnam reste confronté à l'augmentation des niveaux d'eau dans le delta du Mékong, induite par le changement climatique et son impact sur les sols.

Le déficit de riz de l’Australie et la possibilité croissante du commerce de riz avec le Vietnam sont renforcés par le sentiment croissant concernant la dépendance stratégique et les déséquilibres commerciaux provoqués par les conséquences économiques causées par le COVID-19.

En effet, l'Australie peut élargir ses relations avec le Vietnam en apportant des améliorations significatives et mutuellement avantageuses dans ce secteur. Canberra peut créer de nouveaux partenariats en tirant parti des connaissances institutionnelles des organisations comme CSIRO, ABARES et d'autres pour améliorer la qualité du riz vietnamien exporté  et augmenter ses importations de celui-ci.

Parallèlement, Canberra peut aider les agriculteurs australiens à passer à des cultures bénéficiant le plus de technologies telles que le coton, un secteur qui a grandement bénéficié de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

L'Australie devrait considérer les importations en provenance du Vietnam comme l'opportunité de forger des liens significatifs à long terme.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".