09/08/2019 16:46
Le colloque ''Opportunités d’accès aux marchés potentiels en matière d’agroalimentaire'' a eu lieu le 7 août à Hô Chi Minh-Ville. Son but était d'informer des entreprises sur les modalités d’accès aux marchés étrangers dans le contexte où le Vietnam signe nombre d’accords de libre-échange.
>>Agriculture: coopération entre producteurs et transformateurs
>>Pour un pays sûr et propre en denrées agroalimentaires

Vue générale du colloque ''Opportunités d’accès aux marchés potentiels en matière d’agroalimentaire'', le 7 août à Hô Chi Minh-Ville.

Le colloque  ''Opportunités d’accès aux marchés potentiels en matière d’agroalimentaire'', inscrit dans le cadre de l’exposition internationale des aliments et du breuvage du Vietnam 2019, était organisé par l’Association des vivres de Hô Chi Minh-Ville (FFA) et le Centre de promotion du commerce et de l’investissement de Hô Chi Minh-Ville (ITPC).

Nécessité de bien étudier les marchés

Lors du colloque, Trân Nhât Quang, secrétaire général de la FFA, a insisté sur l’importance de comprendre la tendance et les réglementations des marchés. Des marchés que les entreprises vietnamiennes chercheraient à intégrer après la signature de seize accords de libre-échange, dont douze entrés en vigueur, par le Vietnam avec différents pays. Selon M. Quang, la signature de ces accords apporterait nombre d’opportunités d’échanges commerciaux aux entreprises vietnamiennes, notamment en ce qui concerne l’élargissement de marchés importants tels que les États-Unis, la Chine, le Hong Kong (Chine) et le Royaume-Uni …

''Les entreprises vietnamiennes doivent comprendre les attentes et se renseigner sur les exigences de ces marchés pour être capables d’adopter des mesures et solutions appropriées une fois qu’elles veulent y expédier leurs produits'', a déclaré M. Quang.

Partageant l’avis de M. Quang, Pham Tuân Long, chef adjoint du Bureau pour l’import-export de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques du Département des imports-exports, du ministère de l’Industrie et du Commerce, a convenu que les accords de libre-échange favoriseraient l’exportation des produits agro-alimentaires du Vietnam grâce à la réduction et l’exonération progressive des droits de douane engagées par les pays signataires.

''L’Accord de partenariat global et progressiste transpacifique (CPTPP) et l’accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (EVFTA) créeront une force motrice pour les investissements directs étrangers permettant aux entreprises domestiques d’être plus compétentes dans la production agricole et aquatique'', a estimé M. Long.

Préparatifs pour les barrières techniques

Selon M. Long, pour profiter de ces opportunités, les ministères et organismes compétents s’efforcent de prendre de nombreuses mesures destinées à améliorer la compétitivité des entreprises et favoriser ainsi l’import-export.

''Les producteurs et entreprises domestiques doivent contrôler la qualité de produits conformément aux normes internationales ou à celles requises par les marchés importateurs pour face aux barrières techniques imposées par ces derniers'', a recommandé M. Long.

De plus, M. Long a recommandé aux organismes compétents de simplifier et de raccourcir les procédures administratives pour les entreprises. Un renforcement des études de marchés pourra fournir aux entreprises des renseignements précis sur les demandes réelles et leur permettre ainsi d’améliorer la production et la promotion commerciale de la filière agro-alimentaire du Vietnam. Enfin M. Long, n’oublie pas d’appeler les entreprises à investir dans la modernisation des technologies de production afin de répondre aux critères de qualité et d´hygiène alimentaire.
 
Des visiteurs à l’exposition internationale des aliments et du breuvage du Vietnam 2019, tenue du 7 au 10 août dans la mégapole du Sud.

Pham Thiêt Hoa, directeur de l’ITCP, a, quant à lui, présenté les catégories de produits susceptibles d’être exportés sur les marchés étrangers comme les produits aquatiques, les noix de cajou, café, poires et légumes... Ces produits ont un fort potentiel pour les États-Unis, la Chine...

Pour ce faire, M. Hoa a proposé des mesures qui devraient favoriser les activités d’exportation telles que l’élaboration de marques, le  sondage des marchés, la formation et l’amélioration de la compétitivité des entreprises.

Selon le rapport du ministère du Commerce et de l’Industrie, la valeur des exportations agricoles et aquatiques du Vietnam a atteint les 26,6 milliards de dollars en 2018. Rien que sur les six premiers mois de 2019, cette filière a rapporté près de 12,3 milliards de dollars à l’exportation. Actuellement, les produits agroalimentaires et aquatiques du Vietnam sont présents sur plus de 200 marchés étrangers.
 
Texte et photos: Truong Giang/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.