16/01/2018 17:15
Selon la publication du 20 septembre 2017 du ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR), le premier lot de pitayas (fruit du dragon) a été exporté vers l’Australie. Il s’agit d’un événement particulier dans la mesure où le Vietnam est le premier pays que l’Australie a autorisé à importer le fruit du dragon après près 10 ans de négociation.
 >>Les pitayas vietnamiens conquièrent le marché australien
>>Plus de 3,5 milliards de dollars d'exportations de fruits et légumes en 2017

Le premier lot de trois tonnes de pitayas a été transporté par la voie aérienne en Australie. Photo : Thanh Binh/VNA/CVN

D’après la directrice de sarl Hoàng Phat Fruit, Nguyên Thi Kim Thoa, ce premier lot de trois tonnes rempli tous les critères vietnamiens et australiens en matière d’hygiène, de traçabilité, de production etc… et a été transporté par la voie aérienne.  "Les prochains lots devraient être transporté par voie maritime afin de contribuer à réduire le coût du transport, baisser le prix et augmenter la compétitivité",  annonce-t-elle.

L’exportation de ce fruit en Australie était un événement important pour le secteur agricole vietnamien. Il témoigne des efforts des agriculteurs, des entreprises exportatrices et des gestionnaires, et de l’efficacité de leur coopération, pour améliorer la qualité des produits vietnamiens.

L’événement encourage également les provinces de Long An (Sud) et Tiên Giang (delta du Mékong) à augmenter la superficie de l’espace consacré à la plantation de fruit du dragon.

Des pitayas du Vietnam sont mis en vente dans un marché à Sydney, en Australie.
Photo : Khanh Linh/VNA/CVN

À l’heure actuelle, Long An compte 9.100 ha de pitayas, pour une production annuelle de 215.000 tonnes. Environ 80% de ces produits sont exportés vers la Chine, 15% sont consommés sur le marché vietnamien et seulement 5% sont exportés vers des marchés comme Japon, Thaïlande, ou l’Union européenne, etc.

Afin d’améliorer la qualité de ce fruit et d’élargir le marché d’exportation, Long An a mis en place un projet de plantation de pitayas répondant aux normes de production de fruits et légumes bio VietGAP et GlobalGAP. Son objectif est de porter, en 2020,  à 50 % la part de la production de pitayas de cette province méridionale répondant aux normes fixées par VietGAP.

Pour sa part, la province de Tiên Giang cultive des pitayas sur une superficie de 5.430 ha (dont 220 ha répondant aux normes de VietGAP et GlobalGAP) pour une production annuelle de 100.000 tonnes. La province réserve, jusqu’en 2020, 7.000 ha de sa superficie pour la production de pitayas de très haute qualité à l’exportation.

Une trentaine de villes et de provinces cultivent le fruit du dragon

D’après les statistiques du MADR, le pays compte 32 villes et provinces qui plantent le fruit du dragon.  Binh Thuân est considérée comme le "royaume" des fruits du dragon, car elle est la première localité du pays en termes de superficie de production, et possède les fruits de la meilleure qualité. Actuellement, Binh Thuân contient 26.000 ha de fruits de dragon pour une production de plus de 500.000 tonnes/an, soit près de 80% de la totalité de la production dans le pays.

Des pitayas de Tiên Giang répondent aux normes de VietGAP et GlobalGAP.
Photo : Minh Tri/VNA/CVN

La province compte également une dizaine de fermes et de coopératives de production de pitayas répondant aux normes de VietGAP et GlobalGAP.

Afin de signer un contrat d’exportation avec plusieurs pays importateurs, le pays et le MADR ont dû négocier pendant 10 ans pour pouvoir exporter le fruit du dragon vers l’Australie, mais aussi les pommes de lait aux États-Unis ; ou d’autres fruits vers Taïwan, la République de Corée, le Japon.

En 2017, le pays a exporté pour une valeur totale estimée à 3,5 milliards de dollars de fruits et légumes, selon le Département général des statistiques. Parmi eux, on note succès du fruit du dragon en Australie, de la mangue en Nouvelle-Zélande,  de la pomme de lait aux États-Unis, etc.

Enfin, la Chine demeure toujours le premier importateur de fruits et légumes vietnamiens devant, le Japon, les États-Unis, la République de Corée, les Pays-Bas, la Malaisie et la Thaïlande.

Câm Sa/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.