22/01/2016 17:06
Maria Sharapova, Kei Nishikori et Jo-Wilfried Tsonga se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie, le 22 janvier à Melbourne, où les toits des trois courts principaux ont été fermés à cause d'une pluie constante.
>>"On peut créer une affaire avec n'importe quel match", estime Djokovic
>>Federer, Sharapova et Williams par la voie rapide

Vue générale du cour couvrable pendant le match entre Maria Sharapova et Lauren Davis, le 22 janvier à Melbourne.
Photo : AF/VNA/CVN

La Russe a cédé un set contre la petite Américaine Lauren Davis (1,57 m), qui a utilisé toute son énergie dans la deuxième manche, plus longue à elle seule (77 min) que les deux autres ensemble (57 min).

La finaliste sortante affrontera au prochain tour la Suissesse Belinda Bencic (No12), un des grands espoirs du circuit, âgée de 18 ans, qui atteint pour la première fois la deuxième semaine en Australie.

Nishikori, tête de série No7, s'est débarrassé de l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez (No26) en quatre manches 7-5, 2-6, 6-3, 6-4, malgré un poignet douloureux. "C'était un peu sensible en début de match mais ça va", a assuré le Japonais.

Le Français Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié en battant son compatriote Pierre-Hugues Herbert en trois sets 6-4, 7-6 (9/7), 7-6 (7/4), vendredi 22 janvier à Melbourne. Tsonga, tête de série No9, affrontera le Japonais Kei Nishikori (No7).

La puissance Tsonga, surtout au service, a prévalu face au tennis de funambule d'Herbert, dont le jeu ultra risqué et porté vers le filet a enchanté le public de la Margaret Court Arena.

Le Manceau, tête de série No9, affrontera pour une place en quart de finale le Japonais Kei Nishikori (No7), qui a éliminé l'Espagnol Guillermo Garcia-Lopez en quatre manches. "Ce sera dur. Nous nous sommes déjà rencontrés plusieurs fois et ça a toujours été serré", a dit le vainqueur, qui est mené 4 à 2 dans ses duels avec Nishikori.

Le Français Jo-Wilfried Tsonga lors du match l'opposant à son compatriote Pierre-Hugues Herbert, le 22 janvier à Melbourne.
Photo : AFP/VNA/CVN

Dans le reste du jeu, le finaliste de 2008 a été loin de se promener face 167e mondial, un spécialiste du double âgé de 24 ans qui s'est révélé la saison dernière en gagnant l'US Open aux côtés d'un autre styliste, Nicolas Mahut.

Tsonga a certes dominé du fond du court (40 points gagnés à 15), mais Herbert a pris tous les risques pour conquérir le filet, souvent avec succès (63 montées, dont 41 concluantes), au prix de nombreuses fautes directes (46 à 19).

Le Manceau a pris à la gorge son adversaire dès le début du match, réussissant le break d'entrée. Mais tout s'est compliqué par la suite, notamment dans la deuxième manche où il a dû sauver deux balles de set, à 4-5 puis dans le tie-break. Il a garder sa concentration dans le second jeu décisif pour conclure après 2h 12 min d'excellent spectacle.

Tsonga, 30 ans, atteint la deuxième semaine pour la septième fois en neuf participations à l'Open d'Australie, le tournoi du Grand où il a le mieux réussi (finale en 2008, demie en 2010 et quarts en 2009 et 2013).

Sur les courts extérieurs, aucun match n'avait pu se jouer à la mi-journée, ce qui ne devrait avoir qu'un incidence minime sur le déroulement du tournoi. Quatorze des seize matches de simple de la journée étaient programmés sur les trois courts dotés de toits rétractables.

L'Open d'Australie est le seul tournoi du Grand Chelem à posséder trois courts couvrables. Wimbledon en a un et l'US Open et Roland-Garros doivent s'équiper prochainement.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.