09/02/2021 15:54
Sofia Kenin en rodage, Andrey Rublev en balade. La tenante du titre et l'un des Russes en forme du moment ont réussi à décrocher mardi 9 février leurs billets pour le deuxième tour de l'Open d'Australie.
>>Serena Williams et Naomi Osaka ne font pas de quartier
>>Tennis : blessé au dos, Nadal "espère" être prêt pour l'Open d'Australie

L'Américaine Sophia Kenin pendant son match contre l'Australienne Maddison Inglis, le 9 février pendant l'Open d'Australie à Melbourne.
Photo : AFP/VNA/CVN

La journée sera notamment marquée par l'entrée en lice de Rafael Nadal, en quête d'un 21e titre record en Grand Chelem, très attendu mais en délicatesse avec un dos douloureux.

Kenin pas totalement libérée 

"Je suis vraiment heureuse défendre mon titre, mais j'ai peur de perdre rapidement". Sofia Kenin avait fait part de ses doutes au New York Times à quelques jours du premier Grand Chelem de l'année.

Elle a évacué un peu de pression mardi 9 février en se qualifiant logiquement face à l'invitée australienne Madison Inglis (133e), 7-5, 6-4.

Après une saison 2020 au beau fixe, avec un bilan de 16 victoires pour seulement deux défaites, l'Américaine de 22 ans entame plutôt correctement 2021, malgré quelques signes de stress et des imprécisions encore présentes.

Celle qui avait remporté l'Open d'Australie l'an dernier un peu à la surprise générale, reste ambitieuse et jamais totalement satisfaite d'elle-même.

"Je suis toujours un peu nerveuse sur les premiers tours. Je suis heureuse d'avoir passé ce tour, même si je n'étais pas à 100%. Je ne suis pas encore totalement satisfaite de la manière dont j'ai joué, mais je faire en sorte d'être prête pour le prochain tour", a déclaré Kenin sur le court après son match.

De fait, toute nervosité n'a pas totalement disparu chez l'Américaine, qui a commis 27 doubles fautes lors de ce premier match. On a notamment pu le voir sur la première balle de match où la numéro 4 mondiale a commis une double faute. Et comme souvent, elle a aussi beaucoup manifesté ses émotions. "Reste concentrée" lui a répété plusieurs fois son père et entraîneur depuis les tribunes.

La finaliste de l'édition 2020 du Grand Chelem australien, Garbine Muguruza a elle obtenu sans trop de difficultés son billet pour le deuxième tour en battant facilement la lucky loser russe Margarita Gasparyan (125e), 6-4, 6-0.

En revanche, une ancienne double championne à Melbourne et ex-N°1 mondiale, la Belarusse Victoria Azarenka, a elle pris la porte d'entrée, battue par l'Américaine Jessica Pegula (64e).

Rublev sans forcer 

Le Russe Andrey Rublev pendant son match en Open d'Australie contre l'Allemand Yannick Hanfmann, le 9 février à Melbourne.
Photo : AFP/VNA/CVN

Après sa victoire à l'ATP Cup avec la Russie, Andrey Rublev fait incontestablement partie des hommes en forme du moment.

Mardi, il a déroulé sans encombre son tennis face à l'Allemand Yannick Hanfmann (101e), 6-3, 6-3, 6-4, passant seulement 1h43 sur e court.

"Je ne sais pas si on peut dire que je joue le meilleur tennis de ma vie, mais assurément j'ai bien joué et su atteindre un haut niveau de jeu", s'est félicité le N°8 mondial à l'issue du match. "Et aujourd'hui, j'ai réussi à prendre le contrôle du match quasiment depuis le début, pour l'emporter en trois sets. J'en suis très content".

Après ses 5 titres remportés en 2020 - un record -, il en est déjà à 5 matchs gagnés en 2021. De quoi faire de lui l'un des sérieux prétendants au titre à Melbourne qui n'a plus sacré un Russe depuis Marat Safin en 2005.

À moins bien sûr, que son compatriote Daniil Medevedev ne l'en empêche. Le N°4 mondial pourrait se trouver sur sa route en quart de finale. Mais avant cela, le vainqueur du Masters 2020, invaincu depuis 14 matches, doit d'abord l'emporter sur le Canadien Vasek Pospisil.

Le jeune Carlos Alcaraz, présenté à 17 ans comme l'une des futures sensations du circuit et issu des qualifications, s'est lui déjà qualifié, en battant un autre qualifié Botic van de Zandschulp.

Il en va de même pour la jeune prodige Coco Gauff, 16 ans, qui avait crée la sensation l'an dernier à Melbourne en se hissant en 8es de finale après avoir battu Venus Williams et la championne en titre d'alors Naomi Osaka. Elle débute son tournoi 2021 en battant en deux sets, la Suissesse Jill Teichmann.

Le non-classé Li Tu, qui avait bénéficié d'une invitation dans le tournoi à la suite du forfait d'Andy Murray, est lui toujours aux prises avec l'Espagnol Feliciano Lopez, 65e mondial.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre