28/01/2022 10:10
La No1 mondiale, Ashleigh Barty, a poursuivi sur son rythme endiablé jeudi 27 janvier pour atteindre en une heure la finale de l'Open d'Australie où elle affrontera la coriace Danielle Collins.
>>Open d'Australie : Madison Keys retrouve les demi-finales en battant Barbora Krejcikova
>>WTA - Adélaïde : Barty expédie Rybakina et se pose en favorite de l'Open d'Australie
>>Tennis : Olé ! Garbiñe Muguruza, première Espagnole sacrée au Masters

Ashleigh Barty partage sa joie avec son public après sa victoire sur l'Américaine Madison Keys à Melbourne, le 27, janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Il y a bien eu une demi-finale entre Barty et l'Américaine Madison Keys (51e), mais il n'y a pas eu de match tant l'Australienne a dominé son adversaire pour la balayer de sa route 6-1, 6-3. Comme les autres adversaires de Barty depuis le début du tournoi, Keys a pris une leçon. Elle a tout juste réussi à faire durer ce cours magistral au-delà d'une heure (62 minutes).

Durant ce temps, la No1 a passé 5 aces, mais n'a pas vu revenir 48% de ses services! Elle a sauvé les deux balles de break que Keys s'est procurées (une par set) et transformé quatre des six balles de break en sa faveur, a planté 20 coups gagnants pour 13 fautes directes. "Honnêtement, c'est incroyable. Je suis heureuse de jouer mon meilleur tennis ici", a déclaré l'Australienne de 25 ans, qui est assurée de conserver sa place au sommet de la hiérarchie mondiale lundi 24 janvier.

"La balle était un peu plus lente ce soir, plus lourde dans la raquette. J'ai simplement essayé de courir et de m'adapter, de renvoyer autant de balles que je pouvais et de mettre Maddie sous pression sur son service", a analysé la première Australienne à atteindre la finale à Melbourne depuis Wendy Turnbull en 1980.

"Plus complète"

Barty avait atteint les demi-finales à Melbourne en 2020 et perdu en quarts en 2021. Depuis cette demie, "je suis plus complète, j'ai plus d'expériences pour gérer les différentes situations qui se présentent", avait-elle prévenu. Keys, 26 ans, avait déjà atteint en 2015 le dernier carré du Majeur australien.

Si elle est actuellement hors du Top 50 (elle était même 87e le 10 janvier), elle avait atteint le 7e rang mondial (en 2016) et joué une finale à l'US Open (2017). L'an dernier, elle n'a débuté sa saison qu'en mars et n'a plus gagné qu'un seul match, à Indian Wells en octobre, après son élimination en 8es à Wimbledon en juillet.

Tableau final du simple dames de l'Open d'Australie 2022.
Photo : AFP/VNA/CVN

Elle va retrouver le Top 30 lundi 24 janvier. "C'est très bien de la retrouver là où elle doit être", a commenté à son sujet Barty. Celle-ci, détentrice de deux titres du Grand Chelem (Roland-Garros 2019 et Wimbledon 2021), tentera samedi 29 janvier de remporter enfin "son" Majeur. Ce sera face à à l'Américaine Danielle Collins (30e) qui a croqué la Polonaise Iga Swiatek (9e) 6-4, 6-1.

"Ça n'arrive pas comme ça"

"Je ne pourrais pas être plus heureuse. La route n'a pas été facile, tellement d'années de travail... Ça n'arrive pas comme ça !", a souligné l'Américaine de 28 ans qui va intégrer pour la première fois le Top 0 mondial lundi 24 janvier. "Alors c'est vraiment fou d'être là, en particulier après les ennuis de santé que j'ai rencontrés", a-t-elle ajouté en référence à l'endométriose qui l'a beaucoup fait souffrir et pour laquelle elle a été opérée l'an dernier.

Collins s'était fait un nom en atteignant les demi-finales à l'Open d'Australie en 2019 pour sa première participation. Elle est surnommée "Danimal" pour son jeu agressif et pour la hargne qu'elle met dans chacune de ses frappes, la détermination qu'elle met dans chacun de ses gestes, de ses regards. "J'ai rajouté de la variété à mon jeu, mais mon plan A, c'est d'être agressive. C'est ce que j'ai encore fait et ça a fonctionné", a-t-elle relevé jeudi 27 janvier.

Effectivement, elle a sauté à la gorge de Swiatek. D'entrée. Dans les deux manches, l'Américaine s'est échappée 4-0. Si la Polonaise a réussi à revenir -un peu- dans le premier set, Collins ne lui en a pas laissé le loisir dans le second.

Outre sa demie à Melbourne en 2019, Collins avait atteint les quarts à Roland-Garros en 2020, mais n'a jamais dépassé le 3e tour à Wimbledon ni à l'US Open. Swiatek, vainqueur surprise à Roland-Garros en 2020, atteignait pour la première fois les demies dans un autre Majeur.

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
"Roi des sandales en caoutchouc" : de la légende à la marque

Hanoï lance 28 circuits touristiques au service des participants aux SEA Games 31 Des agences de voyages de Hanoï : Hanoitourist, Vietfoot Travel 5 tour, LUX Travel, VI Travel, Vietravel ont lancé 28 circuits touristiques pour les délégations sportives et les invités participant aux 31es Jeux d'Asie du Sud-Est (SEA Games 31).