04/07/2018 19:46

>>La guerre en Syrie a tué 910 enfants en 2017, selon l'UNICEF
>>Le Liban demande à l'UNICEF d'atténuer les souffrances des réfugiés syriens

De retour d'une mission de quatre jours au Yémen, la directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), Henrietta H. Fore, a dénoncé mardi 4 juillet "le conflit interminable" qui déchire le pays et dont les enfants sont les premières victimes. Mme Fore, qui s'est rendue à Aden et à Sanaa, a constaté sur place les conséquences sur les enfants de trois années de guerre et de décennies de sous-développement au Yémen "dans une indifférence mondiale chronique". "Déscolarisés, contraints de se battre, mariés de force, affamés, victimes de maladies évitables, onze millions d'enfants yéménites, plus nombreux que la population totale de la Suisse, ont aujourd'hui besoin d'aide pour obtenir de la nourriture, des soins, une éducation, de l'eau et des services d'assainissement", a déclaré Mme Fore lors d'une conférence de presse à Genève. Depuis 2015, plus de la moitié des structures de santé au Yémen ont cessé de fonctionner et plus de 1.500 écoles ont été endommagées en raison des frappes aériennes et des bombardements. Au moins 2.200 enfants ont été tués et 3.400 blessés. "Et ce ne sont que les chiffres que nous avons pu vérifier. Le nombre réel de victimes pourrait être encore plus élevé", a souligné la cheffe de l'UNICEF.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante