10/09/2019 18:15
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a exhorté toutes les nations à signer et à ratifier le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, tout en soulignant que les essais nucléaires au XXIe siècle "sont simplement inacceptables".
>>L'ONU réclame l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction des essais nucléaires

Antonio Guterres s'exprime lors d'une réunion de l'ONU, le 9 septembre à New York.
Photo: AFP/VNA/CVN
Lors de la réunion de l'Assemblée générale des Nations unies qui a eu lieu lundi 9 septembre pour commémorer la Journée internationale contre les essais nucléaires (29 août), le secrétaire général Antonio Guterres a souligné que le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE) était l'un des traités multilatéraux recevant un large soutien. Il a indiqué que 184 pays l’avaient signé et 168 pays l’avaient ratifié.

Toutefois, le traité n'est pas encore entré en vigueur, huit des 44 États dont la ratification est exigée ne l'ayant pas encore ratifié. À cette occasion, le secrétaire général des Nations unies a invité encore une fois tous les pays à signer et à ratifier le TICE.

Au nom des pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), le représentant permanent de Thaïlande auprès de l’ONU, Vitaras Srivihok, a réaffirmé le point de vue de l'ASEAN de s'opposer à tous essais nucléaires, en soulignant l’importance du TICE.

Selon le diplomate thaïlandais, l'ASEAN soutient résolument tous les efforts visant à éliminer les armes nucléaires, affirmant que l’ASEAN est une région sans armes nucléaires ni armes de destruction massive, en conformité avec la Charte de l'ASEAN et le Traité sur la zone exempte d'armes nucléaires de l'Asie du Sud-Est.

Le représentant permanent de l'Ouganda auprès de l'ONU, Adonia Ayebare, a réaffirmé le soutien de l’Afrique en faveur du TICE. Il a souligné que les pays africains souscrivaient à tous les principes du désarmement complet, avant d’affirmer que les essais nucléaires causent des conséquences particulièrement graves pour l'environnement.

Il a insisté sur la contribution des régions exemptes d’armes nucléaires dans le monde aux objectifs communs concernant la non-prolifération des armes nucléaires, favorisant ainsi la paix et la sécurité régionales et mondiale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune