14/07/2016 12:07
L’Assemblée générale de l’ONU a achevé, le 13 juillet, son débat thématique de haut niveau de deux jours sur «les droits de l’homme au centre de l’action mondiale».
>>Meeting en l’honneur de la Journée mondiale de la population
>>ONU : le Conseil des droits de l’homme adopte une résolution signée par le Vietnam
>>Droits de l’homme : Vietnam-ASEAN réaffirment leurs engagements

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Photo : EPA/VNA/CVN

Le débat thématique s’inscrivait dans le cadre du 50e anniversaire des Pactes internationaux relatifs aux droits de l’homme, du 30e anniversaire de la Déclaration sur le droit au développement et du processus visant à sélectionner et désigner le prochain secrétaire général de l’Organisation.

Ouvrant ce débat auquel participent près de 90 délégations, le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a affirmé le 12 juillet, que les droits de l’homme constituaient «le moteur le plus puissant de la paix et du développement».

Les violations des droits de l’homme doivent «cesser maintenant» et, à cet égard, «les gouvernements doivent prendre leurs responsabilités», a déclaré M. Ban.

Le secrétaire général a expliqué que son initiative «Les droits de l’homme avant tout» avait «pour objectif de réunir les trois piliers des Nations unies, d’assurer que la lutte contre les violations des droits de l’homme reste la priorité et de faire en sorte que la Charte des Nations unies soit au cœur des activités quotidiennes de l’ensemble du système».

Pour le secrétaire général, qui a rappelé les nombreux abus commis dans diverses parties du monde, «les États membres ont déjà franchi une importante étape en adoptant unanimement le Programme de développement durable à l’horizon 2030».

Le président de la soixante-dixième session de l’Assemblée générale, Mogens Lykketoft a également affirmé que 50 ans après les conventions internationales sur les droits de l’homme, il avait montré que le combat pour les droits de l’homme était «constant et universel».

Plusieurs délégations ont proposé des stratégies visant à améliorer la capacité des Nations unies à soutenir et protéger les droits de l’homme.

Rôle central de l’ONU

Dans son discours, l’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, chef de la mission vietnamienne auprès de l’ONU, a souligné que les pays ont la responsabilité première de promouvoir et d'assurer les droits de l’homme.

L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, chef de la Mission vietnamienne auprès de l’ONU. Photo : VNA/CVN

L’ONU joue un rôle central pour promouvoir la coopération entre les pays dans ce domaine, a-t-elle dit, déclarant que le Conseil des droits de l’homme avec son mécanisme d'examen périodique universel (Universal Periodic Reviews -UPR en anglais), s'est révélé essentiel pour faciliter le dialogue et la coopération entre les États membres, selon l’ambassadrice Nguyên Phuong Nga.

«Il est important de souligner que les droits de l'homme, la paix et la stabilité et le développement sont intimement liés et indivisibles. Alors que la paix, la stabilité et le développement posent des bases solides pour la pleine jouissance des droits de l'homme et des libertés fondamentales, la réalisation des droits de l'homme est essentiel pour assurer la paix et la stabilité et parvenir à un développement durable», a-t-elle poursuivi.

L'agenda pour le développement durable 2030 a introduit des contenus importants, dont le droit au développement et l'élimination des inégalités, en donnant la priorité aux groupes vulnérables tels que femmes, enfants, personnes âgées ou handicapées. «En mettant en œuvre cet agenda, nous abordons aussi les causes profondes de l'insécurité et des conflits auxquels le monde est maintenant confronté», a-t-elle estimé.

Le Vietnam s'est efforcé de son mieux pour préserver un environnement de paix, la stabilité, le développement et la prospérité durable, et en même temps, pour assurer la jouissance des droits de l'homme de ses citoyens.

En qualité de membre responsable du Conseil des droits de l'homme et du Conseil économique et social (ECOSOC) de l'ONU, le Vietnam continuera ses efforts, de concert avec tous les partenaires, afin de promouvoir davantage les droits de l'homme et faire progresser la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD), a affirmé l’ambassadrice Nguyên Phuong Nga.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.