19/06/2021 20:10
Le Vietnam affirme son soutien à la fin de la présence de soldats étrangers et de mercenaires en Libye, conformément au cessez-le-feu du 23 octobre 2020 et à la résolution 2570 du Conseil sur ce pays.
>>Le Vietnam affirme son soutien à la lutte contre la prolifération des armes de destruction massive
>>Le Vietnam appelle à promouvoir le processus politique en Libye

Ambassadeur Pham Hai Anh, chef adjoint de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU. Photo : VNA/CVN

L'ambassadeur Pham Hai Anh, chef adjoint de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, a participé le 18 juin à une réunion virtuelle en "formule Arria" du Conseil de sécurité sur les soldats étrangers et les mercenaires en Lybie.

L'événement est co-organisé par le Kenya, la Tunisie, le Niger et Saint-Vincent-et-les Grenadines.

S'exprimant lors de la session, les orateurs et les représentants des pays participants se sont félicités des évolutions positives en Libye ces derniers temps et ont appelé les parties concernées à continuer de promouvoir le processus de transition dans ce pays.

Respecter pleinement l'embargo sur les armes

Les déclarations ont toutes souligné l'importance de respecter pleinement l'embargo sur les armes du Conseil de sécurité concernant la Libye et de mettre fin à la présence de forces étrangères et de mercenaires en Libye conformément au cessez-le-feu et à la résolution 2570 du Conseil de sécurité, tout en ne laissant pas ce problème avoir un impact négatif sur la situation sécuritaire dans la région du Sahel.

L'ambassadeur Pham Hai Anh a souligné la nécessité de maintenir et de promouvoir l'élan positif du processus politique actuel en Libye, vers la tenue d'élections fin 2021, pour la paix et la stabilité de la Libye et de la région.

Une attention particulière devrait être accordée à la libération, au désarmement et à la réintégration des combattants, ainsi qu'à leurs déplacements, a souligné Pham Hai Anh.

Le diplomate vietnamien a appelé à un renforcement supplémentaire du traitement de la cause profonde de ce problème à travers des mesures visant à renforcer la confiance, à promouvoir le dialogue, la réconciliation, la tolérance, à améliorer la compréhension et à promouvoir le développement socio-économique pour les personnes et les communautés.

Il a également déclaré qu'il est nécessaire de renforcer la coordination entre les Nations unies, les organisations régionales, les pays voisins et les partenaires concernés, en particulier entre les Nations unies et l'Union africaine.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.