29/03/2021 17:18
Le Vietnam assumera la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies à partir du 1er avril prochain. Il s’agira de la deuxième fois que le Vietnam exercera ces fonctions pendant son mandat en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.
>>Le Vietnam soutient le paix durable et juste au Moyen-Orient
>>Conseil de sécurité : les priorités du Vietnam durant sa prochaine présidence

Une session du Conseil de sécurité de l'ONU.
Photo : VNA/CVN

Le directeur du Département des organisations internationales du ministère des Affaires étrangères, Dô Hung Viêt a déclaré à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) qu’assumer les fonctions du présidence du Conseil de sécurité constituerait une responsabilité très importante pour le Vietnam dans le cadre de son mandat au Conseil de sécurité 2020-2021.

Durant sa prochaine présidence, le Vietnam compte promouvoir trois sujets prioritaires, a-t-il précisé.

Le premier concerne le rôle des organisations régionales dans la prévention et la résolution des conflits.

Le 2e sujet est la maîtrise des conséquences des mines et des engins explosifs, le maintien d'une paix durable et le renforcement de la cohésion pour une action plus efficace.

Le troisième sujet est la protection des infrastructures essentielles à la vie des populations dans les conflits armés.

Traitement des différences éventuelles

Durant son mandate 2020 - 2021, le Vietnam a assumé pour la première fois la présidence du Conseil de sécurité en janvier 2020. Sur la base de la politique extérieure d'indépendance et d'autonomie, le Vietnam a fait de son mieux pour garantir l'objectivité, la transparence et la flexibilité dans le traitement des différences éventuelles entre les pays membres, a-t-il souligné.

Le chef du Département des organisations internationales du ministère des Affaires étrangères, Dô Hung Viêt.
Photo : VNA/CVN

Le plus important est que la diplomatie vietnamienne a acquis une grande expérience au cours des 75 dernières années, a-t-il insisté.

Le Conseil de sécurité est toujours reconnu par de nombreux pays comme l’organe directeur du maintien de la paix et de la sécurité internationales. Malgré de nombreuses différences, la tendance générale actuelle est de coopérer pour trouver des solutions, car l'objectif commun est de maintenir la paix et la stabilité dans les régions et dans le monde, a-t-il indiqué.

Sur la base de la politique extérieure d'indépendance et d'autonomie, le Vietnam entretient de bonnes relations avec d’autres pays du monde entier, y compris avec les membres permanents du Conseil de sécurité ainsi qu’avec d’autres membres du Conseil de sécurité. Ce sont des conditions favorables pour que le Vietnam exerce les fonctions et devoirs de pésident du Conseil de sécurité, a-t-il affirmé.

Cependant, les difficultés et les défis seront inévitablement nombreux. Le premier concerne les évolutions complexes de l'environnement politique et sécuritaire du monde et dans les régions.

L'impact de la pandémie de COVID-19 a forcé le Conseil de sécurité à passer des opérations en direct aux opérations en ligne.

L’absence des contacts directs entre les diplomates rend également difficile le processus d’échange et de négociation des documents du Conseil de sécurité.

Cependant, au cours de l'année écoulée de présidence de l'ASEAN 2020, le Vietnam a eu beaucoup d'expérience dans l'organisation de visioconférences. Il s’est déclaré convaincu que le Vietnam pourrait mettre en jeu ces expériences pour bien exercer les fonctions du président du Conseil de sécurité dans les temps à venir.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.