27/09/2018 16:28
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc est arrivé à New York jeudi 27 septembre (heure locale) pour participer au débat général de la 73e session de l’assemblée générale de l’ONU, selon l’envoyé spécial de l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA en abréviation anglaise).
>>Le Vietnam transmet à l’ONU un message de paix mondiale
>>L’Assemblée générale de l’ONU: une minute de silence en mémoire du président vietnamien

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (droite) à l’aéroport international John. F. Kennedy à New York le 27 septembre.
Photo: Thông Nhât/VNA/CVN

Le dirigeant vietnamien est accompagné, entre autres, par le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh; le ministre, président du Bureau gouvernemental Mai Tiên Dung;  le ministre de l’Industrie et du Commerce Trân Tuân Anh; la ministre de la Santé Nguyên Thi Kim Tiên.

Aujourd’hui 27 septembre (heure vietnamienne), le chef du gouvernement vietnamien assistera au débat général de la 73e session de l’assemblée générale de l’ONU et donnera son discours. Il rencontrera des entreprises américaines pour discuter de l’attrait des investissements au Vietnam dans le cadre de la révolution industrielle 4.0.

En marge de cette session, selon l’agenda, Nguyên Xuân Phuc aura également des rencontres avec des dirigeants de l’Assemblée générale de l’ONU, le secrétaire général de l’ONU, le président du Conseil d’État cubain, le président de la république des Fidji, le président de Croatie, ses homologues de Sainte-Lucie, de Bulgarie…

Enfin, Nguyên Xuân Phuc rencontra des amis américains, des cadres la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU et des représentants de la communauté des Vietnamiens à New York.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Quang Ninh: Câm Pha donne la priorité au secteur touristique Câm Pha, entourée par les deux villes de Ha Long et Vân Dôn dans la province Quang Ninh (Nord), connaît une forte croissance économique. Pour mieux exploiter ses potentiels dans le secteur de "l’industrie sans fumée", la ville a proposé des mesures pour améliorer des qualités des services.