23/03/2018 21:31
Le groupe des amis de la prévention et de la lutte contre la noyade a vu le jour le 22 mars dernier au siège de l’ONU, à New York.
>>Une étude de l'ONU sur la discrimination contre les victimes de viol
>>Plusieurs femmes sont intervenues à l'Assemblée générale des Nations Unies
>>Célébration des Journées mondiales de l’eau et de la météorologie à Hanoï

L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga prend la parole à la cérémonie.
Photo : VNA/CVN

À noter que la cérémonie était placée sous la direction de l’ambassadrice vietnamienne Nguyên Phuong Nga et de l’ambassadeur Luke Daunivalu, respectivement chefs des missions permanentes du Vietnam et des Fidji à l’ONU, avec la participation des représentants des missions permanentes de Thaïlande, d’Irlande, du Bangladesh, du Timor-Leste et de Monaco ainsi que des organisations Bloomberg Philanthropies, Royal National Lifeboat Institution.

S’exprimant à cette occasion, l’ambassadrice Nguyên Phuong Nga a souligné que la noyade était la cause de nombreuses morts désolantes. Chaque année, dans le monde, ce sont environ 360.000 personnes qui décèdent par ce biais. Ce taux de mortalité est supérieur au taux de mortalité des femmes mortes en couche ou celui des enfants atteints de malnutrition. Cependant, ce thème n’avait jamais été discuté à l’ONU.

Une épidémie muette

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a considéré la noyade comme «épidémie muette». L’Afrique est le lieu où le taux de noyade est le plus élevé dans le monde. Par ailleurs, l’Asie-Pacifique voit le plus grand nombre de morts par noyade chez les enfants.

En réalité, la noyade peut être totalement prévenue par l’enseignement des rudiments de la natation et l’installation de barrières pour limiter l’accès aux plans d’eau ou encore l’aménagement de lieux sûrs pour les enfants (tels que les crèches) et l’enseignement des bases du secourisme.

Selon l’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, il est temps pour les gouvernements de se solidariser quant la prévention et à la lutte contre la noyade. Elle appelle donc les pays membres et les organes de l’ONU ainsi que toutes les organisations concernées à participer aux efforts de lutte contre la noyade, afin de minimiser les cas de noyade dans le monde, contribuant ainsi à atteindre l'objectif de l’agenda 2030 sur le développement durable : «Ne laisser personne en arrière».

Avec l’assistance de Bloomberg Philanthropies et Royal National Lifeboat Institution, le projet de formation du groupe des amis de la prévention et de la lutte contre la noyade est mis en œuvre depuis 2017 par six missions permanentes à l’ONU (celles du Vietnam, des Fidji, du Bangladesh, de l'Irlande, de Tanzanie et de Thaïlande), avec pour objectif l’amélioration des connaissances et la promotion de l’assistance dans la prévention de la noyade.

La naissance du groupe à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’eau et de la publication du plan pour la nouvelle décennie d’action de l’ONU sur le thème «L’eau dans le développement durable» revêt une signification très importante, contribuant à témoigner de l’engagement des pays dans le règlement de la question urgente qu'est l'accès sécurisé à l’eau potable.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.