05/06/2014 10:55
L'ambassadeur Lê Hoài Trung, chef de la représentation permanente du Vietnam à l'ONU, a condamné énergiquement les actes arrogants de la Chine en Mer Orientale.

>>Mer Orientale : des associations d’amitié en Europe protestent contre les agissements chinois

L'ambassadeur Lê Hoài Trung, représentant en chef de la mission du Vietnam auprès de l'ONU.
Photo : Net/CVN

Le diplomate vietnamien a rencontré le 2 juin à New York avec Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint des Nations Unies aux Affaires politiques pour continuer d'informer l'ONU des récentes évolutions en suite de l'implantation illégalement par la Chine de la plate-forme pétrolière Haiyang Shiyou-981 en pleine zone économique exclusive et sur le plateau continental du Vietnam. Il a dénoncé Pékin qui a continué d'envoyer nombre de navires d'escorte, dont des navires militaires, ainsi que des avions qui patrouillent au-dessus du site de cette plate-forme.

L'ambassadeur Lê Hoài Trung a également informé le Secrétaire général adjoint Jeffrey Feltman du fait que les navires chinois ont délibérément percuté, intimidé et utilisé leurs canons à eau de forte puissance contre les navires de services publics qui sont des navires civils du Vietnam, leur causant des dommages et blessant plusieurs personnes.

Lê Hoài Trung a affirmé que ces actes violent sérieusement le droit international, la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et les accords pris par les dirigeants de haut rang des deux pays, et menacent la paix, la stabilité, la liberté et la sécurité de la navigation maritime en Mer Orientale. Il a également souligné les bases juridiques et historiques démontrant la souveraineté du Vietnam sur l'archipel de Hoàng Sa (Paracel).

Compte tenu de la politique constante de l'État du Vietnam de régler les différends pacifiquement et conformément au droit international, mais aussi du désir de maintenir et de développer ses relations d'amitié avec la Chine, le Vietnam fait preuve de retenue et a eu plusieurs échanges sérieux à différents niveaux et sous différentes formes avec la Chine, lui demandant de se retirer des eaux vietnamiennes tout en lui proposant de mener au plus tôt avec le Vietnam un dialogue et des négociations pour résoudre les différends.

Ban Ki-moon s'intéresse particulièrement à la situation actuelle en Mer Orientale

 
Un navire de la Surveillance halieutique du Vietnam a été détruit par la partie chinoise.    Photo : Van Son/VNA/CVN


L'ambassadeur Lê Hoài Trung a proposé à l'ONU et à la communauté internationale de continuer de s'intéresser et de soutenir les propositions de bonne volonté du Vietnam, ainsi que d'appeler à ne pas commettre des actes unilatéraux aggravant la situation, à ne pas recourir à la force ni menacer d'y recourir.

Le secrétaire général adjoint de l'ONU, Jeffrey Feltman, a remercié la délégation vietnamienne pour avoir partagé et donné les plus récentes informations. Il a salué la position du Vietnam et souhaité un règlement des différends par des mesures pacifiques, conformément au droit international. Il a affirmé que le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'intéresse particulièrement à la situation actuelle en Mer Orientale.

M. Feltman a partagé l'appréciation de l'importance mondiale de la Mer Orientale, exprimé ses inquiétudes sur les tensions dans cette zone maritime, et appelé les parties à faire preuve de retenue, à régler leurs différends par la voie du dialogue et d'autres mesures pacifiques, conformément à la Charte de l'ONU et au droit international.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.