25/09/2018 10:08
Les dirigeants de 129 pays se sont joints lundi 24 septembre au secrétaire général de l’ONU pour lancer un appel mondial à la lutte contre le fléau de la drogue avec comme objectif de réduire drastiquement la demande et de renforcer la coopération internationale dans ce domaine.
Un policier indonésien expose des sachets de métamphétamine, avant la destruction de 2,6 tonnes de cette drogue, le 4 mai à Jakarta. 
Photo: AFP/VNA/CVN

"La production mondiale d’opium, ainsi que la fabrication de cocaïne, n’ont jamais été aussi élevées ces dernières années. La situation est alarmante", a déclaré Antonio Gueterres lors de sa rencontre avec les dirigeants de 129 pays lundi 24 septembre.

Ces dernières années, environ 31 millions de personnes dans le monde ont eu recours à un traitement médical en raison de l’usage de stupéfiants et quelque 450.000 personnes meurent chaque année de surdoses ou de problèmes de santé liés aux drogues", a-t-il ajouté. Guterres a appelé à l’action dans deux domaines importants: la répression du trafic de drogues et des individus " qui tirent profit de la misère humaine " ainsi que la fourniture de traitements aux toxicomanes.

La répression implique d’interdire "tout sanctuaire" aux trafiquants de drogue et d’imposer "une meilleure coopération transfrontalière pour poursuivre les gros bonnets de la drogue et démanteler leurs réseaux", a-t-il affirmé. Aussi, le volet traitement implique de comprendre que "les personnes qui sont tombées dans l’accoutumance aux drogues sont des victimes qui doivent être soignées plutôt que punies", a expliqué le SG de l’ONU.

Guterres a rappelé qu’il avait personnellement supervisé une politique axée sur ces deux éléments dans les années 1990, lorsqu’il était Premier ministre du Portugal, alors que son pays enregistrait le plus fort taux de décès en Europe du fait d’abus de drogues et le plus fort taux d’infections au VIH, parmi les consommateurs de drogues par injection. Cette politique a fonctionné, a-t-il affirmé, et aujourd’hui le Portugal "a l’un des plus faibles taux de décès dus à l’usage de drogues d'Europe".

Le Président Donald Trump, qui a pris part à cette rencontre, s’est félicité de l’adhésion de 129 pays à "l’Appel mondial à une action concertée contre la drogue" lancé le mois dernier par son gouvernement.

L’appel est simple: "réduire la demande de drogues, couper les réseaux d’approvisionnement, développer les traitements pour les utilisateurs et renforcer la coopération internationale", a-t-il dit. "Si nous prenons ces mesures ensemble, nous pouvons sauver la vie d’innombrables personnes dans le monde entier", a assuré le président américain.
 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.