29/12/2019 21:52
Plus rien ne l’arrête !... Jamais sept sans huit ! Eh oui, Nguyên Phong Viêt vient de publier un 8e recueil au titre prometteur : On ira au bout du monde. Pour les amoureux de la muse, c’est le cadeau de Noël idéal.
>>Le film vietnamien entre en scène
>>Hô Chi Minh-Ville: foire du livre pour la rentrée scolaire 2018-2019

Le poète Nguyên Phong Viêt.
Photo : VOV/CVN

Toujours fidèle au style élégiaque des opus précédents, Nguyên Phong Viêt ne cesse de s’interroger sur la fuite du temps, sur les peines de la vie amoureuse, mais sur aussi la mort et sur la mélancolie dont il semble avoir fait sa compagne de route.

"Ce n’est pas délibéré", nous dit-il. "C’est vrai qu’il y a une tonalité assez mélancolique dans tout ce que j’écris, mais je n’y peux rien, je suis comme ça… J’ai bien essayé d’écrire dans un style plus gai, mais ça sonnait faux… Le monde littéraire est ainsi fait. Il y a des écrivains qui sont pleins de verve et d’humour, et d’autres, qui sont dans une veine plus mélancolique…"

Un certain spleen, donc, mais qui n’empêche pas l’auteur de garder les pieds sur terre lorsqu’il s’interroge sur ce qu’est "le bout du monde". Pour beaucoup de gens, c’est une notion qui se rattache à l’éloignement géographique, mais pour d’autres, c’est le simple fait de sortir de sa zone de confort.    

Nguyên Phong Viêt à la rencontre de ses lecteurs.
Photo : VOV/CVN

"J’aime écrire sur la douleur des jeunes gens. Quant j’avais 20 ans, je pensais que ce qui me faisait souffrir allait laisser des empreintes douloureuses dans ma mémoire. Mais au fil du temps, j’ai appris à apprivoiser la douleur, à me l’approprier et à la dépasser : c’est ce que j’essaie de dire, dans ce recueil", nous confie Nguyên Phong Viêt.

Ne nous y trompons pas, les écrits de Nguyên Phong Viêt n’ont rien d’une lamentation stérile. Ils portent au contraire un message d’espoir qui va droit au cœur du lecteur, au-delà de la douleur…  

"Sans la douleur, il n'y aurait pas de telles pages de poésie", constate-t-il. "Je me dis toujours que si j’étais heureux, je ne pourrais certainement pas écrire comme ça. Et puis il y a tous ces retours des lecteurs, qui me confortent dans le chemin que je me suis tracé. Ça a commencé en 2012, au moment de Noël, avec le tout premier recueil, qui a été bien accueilli, et qui m’a donné cette envie d’en écrire un autre, à chaque Noël".   

Né en 1980, Nguyên Phong Viêt est effectivement l’auteur d’une collection de recueils poétiques aux titres évocateurs: En passant par l’amour, De l'amour à la compassion, Où sont les blessures ?, Vivre une vie normale, Pourquoi est-ce si douloureux ?, Croire qu’on est unique... Une façon, pour lui, d’aller au-delà de lui-même, et de nous convier à en faire autant…

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

La forêt de Trà Su, écosystème à part entière du delta du Mékong La forêt de Trà Su est un écosystème à part entière du delta du Mékong dans le Sud du Vietnam. Localisée à une vingtaine de kilomètres de la ville de Châu Dôc, la forêt de Trà Su s’étend sur plus de 800 hectares.