24/03/2018 16:07
>>ONU : le groupe des amis de la prévention et de la lutte contre la noyade voit le jour
>>Le monde peine à éliminer la tuberculose et le VIH

À l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la tuberculose le 24 mars, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a appelé à un engagement de tous pour mettre fin à cette maladie infectieuse particulièrement mortelle. "Malgré les grands progrès réalisés au cours des dernières décennies, la tuberculose, responsable de 4.500 décès par jour, reste la principale cause infectieuse de mortalité dans le monde. L'apparition de formes multirésistantes (MR) de tuberculose représente une forte menace pour la sécurité sanitaire qui pourrait remettre en cause les avancées obtenues dans la lutte contre la maladie'', a noté l'OMS dans un communiqué de presse. Le thème de cette année, "Avis de recherche : Chefs de file pour un monde exempt de tuberculose" vise à susciter un engagement pour mettre fin à la tuberculose. Cet engagement devrait se concrétiser au niveau politique, indiquant que celui des chefs d'État et des ministres de la santé, mais aussi à tous les autres niveaux, ceux des maires, des gouverneurs, des parlementaires et des dirigeants communautaires. L'année dernière, l'OMS a notifié plus de dix millions de cas de tuberculose alors qu'en 2016, la tuberculose a entraîné 1,8 million de décès dans le monde, en faisant la principale cause infectieuse de mortalité à l'échelle mondiale. La Journée mondiale de la lutte contre la tuberculose est célébrée le 24 mars car c'est le 24 mars 1882 que le Dr. Robert Koch a annoncé avoir découvert le bacille responsable de la tuberculose, ouvrant ainsi la voie au diagnostic et au traitement de la maladie.
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.