19/02/2021 21:54
JeanTigana, Manuel Amoros, IAM, Faf Larage ou Jean-Pierre Foucault : après les politiques lundi 15 février, une centaine de personnalités marseillaises, ex-joueurs, artistes, journalistes ou militants associatifs, ont signé vendredi 19 février une tribune en soutien des supporters de l'OM face à la direction du club olympien.
>>En crise, le foot français demande "un plan de soutien d'urgence" à l'État
>>Ligue 1 : L'OM plonge encore un peu plus dans la crise

Le drapeau de l'Olympique de Marseille brandi lors du match de Ligue 1 face à Nantes, au Vélodrome, le 22 février 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

"L'OM ne tient pas dans un club de foot" : dans ce texte, publié dans le quotidien La Provence et notamment rédigé par le romancier Jean-Paul Delfino, le président du club Jacques-Henri Eyraud et son propriétaire américain Frank McCourt sont clairement dans le collimateur, trois semaines après les graves incidents au centre d'entraînement de la Commanderie, envahi par 300 supporters en colère.

"L'OM est sa propre légende, elle ne s'achète pas, (...) l'OM ne tient pas dans un +project+", lâchent les trois auteurs du texte, en référence au "Champions Project" porté par la direction depuis l'arrivée de M. McCourt à la tête du club en 2015.

"La seule Agora de l'OM, c'est nos rues, nos bars, nos salons devant la télé, nos corps massés devant le camion-pizza et nos virages, l'OM ne rentre pas dans le rang, il ne rentre pas se coucher, il ne rentre pas dans la langue nouvelle des comptables, dans les placements calculés des entrepreneurs" : là, c'est directement la direction du club et sa dernière initiative qui est visée, cette "Agora OM" par laquelle il entend lancer "une grande concertation" avec "tous les supporters", tout en les mettant "en demeure" de mettre fin aux violences.

"L'OM n'appartient ni aux joueurs, ni aux présidents, ni aux managers, tous de passage. L'OM est à sa ville, à son histoire, à son peuple", conclut cette tribune.

Lundi 15 février, ce sont les élus locaux qui étaient montés en défense des supporters, avec notamment l'invitation du maire de Marseille, Benoît Payan, à M. Eyraud de "calmer le jeu" avec les fans du club.

Les clubs de supporters olympiens devraient à leur tour tenir une conférence de presse commune vendredi 19 février, pour répondre au club et à sa "mise en demeure".

La semaine prochaine, mercredi 24 février, devant le tribunal correctionnel de Marseille, ce sera le procès des 14 supporters de l'OM interpellés au coeur de la Commanderie lors des incidents du 30 novembre, avant le match contre Rennes, finalement reporté.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.