08/10/2020 15:10
Le Parlement européen a approuvé l'objectif climatique visant à réduire d'ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre de 60% par rapport à leurs niveaux de 1990, ont révélé les résultats du vote, annoncés mercredi par le parlement.
 >>La baisse des émissions de CO2 n'aura aucun effet sur le climat
>>Allemagne: Merkel salue l'accord de l'UE sur la baisse du C02 des voitures neuves

Feu vert du Parlement européen pour un objectif de réduction des émissions de 60% d'ici 2030. Photo : Reuters/VNA/CVN

Au cours d'un vote sur les amendements à la proposition de loi européenne sur le climat, qui a eu lieu mardi soir 6 octobre en réunion plénière, ce nouvel objectif a été approuvé avec 352 voix pour, 326 voix contre et 18 abstentions. Cet objectif est plus ambitieux que celui proposé par la Commission européenne, qui envisageait une réduction des émissions d'au moins 55 % d'ici 2030.

"Nous jouons plus que jamais un rôle pionnier en termes d'ambitions climatiques", a déclaré mercredi sur Twitter le président de la Commission de l'environnement du parlement, Pascal Canfin, qui a soumis cet amendement. "Il s'agit d'un moment historique. Il s'agit d'une loi historique. C'est un grand moment", a indiqué mercredi 7 octobre après l'annonce des résultats Jytte Guteland, membre suédoise du Parlement européen et rapporteuse parlementaire du projet de loi européenne sur le climat.

La rapporteuse a déclaré que le parlement avait envoyé "un signal fort", en appelant à travailler plus rapidement vers la neutralité climatique. Les dix premières années seront de fait cruciales si l'Union européenne (UE) veut respecter l'Accord de Paris, a-t-elle précisé. Parmi les importantes clauses qui ont été soumises au vote mardi après-midi 6 octobre, figuraient également la neutralité climatique d'ici 2050, qui devient maintenant contraignante ; la poursuite des travaux sur la négativité des émissions de CO2 après 2050 ; la création d'un budget consacré aux gaz à effet de serre ; la formulation d'un nouvel objectif intermédiaire pour 2040, après évaluation des progrès réalisés ; et la mise en place d'un Conseil européen sur le changement climatique (CECC).

Le CECC viendra compléter le travail de divers organes mondiaux et nationaux similaires, et évaluera notamment les progrès réalisés au niveau européen, a déclaré Mme Guteland.

Des experts indépendants seront recrutés pour travailler en collaboration avec l'Agence européenne pour l'environnement à Copenhague, et s'appuieront sur les données fournies par les pays membres pour donner à l'UE un retour d'information sur ses progrès.

Ce vote a eu lieu trois semaines après que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a défini un objectif de réduction des émissions de 55 % d'ici 2030. Elle a fixé cet objectif dans son discours sur l'état de l'Union européenne, deux semaines après que la Chine a annoncé son intention d'atteindre son pic d'émissions de CO2 avant 2030 et d'atteindre la neutralité carbone avant 2060.

"Avons-nous des alliés dans cette tâche ? Oui, nous en avons", a déclaré mardi  6 octobre le vice-président de la Commission, Maros Sefcovic, s'exprimant devant l'assemblée au nom de Mme von der Leyen, qui se trouvait à l'époque en quarantaine préventive pour le COVID-19. Outre la Chine, M. Sefcovic a également évoqué l'Afrique du Sud, qui vise également à parvenir à la neutralité carbone d'ici 2050.

"Nous devons renforcer nos ambitions climatiques si nous voulons que les meilleures technologies vertes soient des technologies européennes", a ajouté M. Sefcovic. D'autres votes sont prévus un peu plus tard mercredi 7 octobre sur la Loi européenne sur le climat, initialement proposée par la Commission en mars 2020. Le Conseil de l'UE doit également se prononcer à ce sujet avant que le projet ne soit finalement adopté.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Hang Kia - Pà Cò, une destination touristique en plein essor Situées dans le Nord-Ouest à une altitude de 1.200 à 1.500 m au-dessus du niveau de la mer, les communes de Hang Kia et Pà Cò de la province de Hoà Binh bénéficient d’un climat agréable toute l’année, d’une nature généreuse et abritent une importante communauté H'mông.