19/04/2019 17:09
En marge de la 44e réunion du Comité exécutif de l’Organisation des agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA 44) à Hanoï, les participants ont partagé leurs expériences dans la lutte contre les fausses informations.
>>L’OANA est un forum de presse prestigieux
>>OANA 44: VNA et WAM promeuvent la coopération professionnelle
>>L’OANA appelle à l’édification d’un journalisme professionnel et innovant

Aslan Aslanov, président de l’OANA et directeur général de l’agence de presse azerbaïdjanaise AzerTAc a annoncé que le fléau des infox était au centre des discussions de l’OANA 44.

Les participants à l'OANA 44 ont partagé leurs expériences dans la lutte contre les fausses informations.  Photo: VNA/CVN

AzerTAc continuera d'appeler ses collègues à accorder une attention particulière à cette question, car les infox sont rapidement devenues un problème extrêmement grave pour la presse mondiale. Selon Tony Gilles, rédacteur en chef de l’agence de presse australienne AAP, dans un environnement où il y a tant d'opinions et d'informations "brouillées", les médias traditionnels, en particulier les agences de presse, constituent une source de confiance.

En continuant de couvrir les actualités avec autant de rigueur journalistique que jamais, AAP a mis en place un service de vérification des faits sur son site web, comme sur Apple News, Facebook et Google News. Avec ce service, AAP vérifie les déclarations de personnalités publiques telles que des hommes politiques. Cela a renforcé la confiance du public envers AAP et a renforcé les valeurs de sa marque.

Mohamed Alrayssi, directeur exécutif de l'Emirats agence de presse (WAM), a souligné que les agences de presse doivent opter pour deux stratégies pour faire face aux infox: couverture rapide et précise par le biais de publications de presse et de réseaux sociaux; et augmentation de l'identification de la marque.
Chaque année, WAM réalise une enquête sur l'identification de sa marque et le niveau de confiance auprès de ses lecteurs.

"Comité de vérification de la vérité"

Nur Cahya Aryani, rédactrice en chef de la division des nouvelles internationales de l'agence de presse indonésienne Antara, a déclaré que la lutte contre les fausses informations constituait l'une des missions d'une agence de presse. Pour Antara, le prestige est l'un de ses atouts. Pour répondre à la demande du public en matière d’information officielle, Antara a mis en place un comité de traitement des fausses informations appelé "comité de vérification de la vérité".
Ce dernier, fort d’une dizaine de journalistes et de rédacteurs, a pour tâche de vérifier les infox diffusées au sein de la population, en particulier sur les réseaux sociaux, et se charge de la rubrique “Anti-Hoax” sur le site web d’Antara.

Selon Lee Dong Min, représentante de l’agence sud-coréenne Yonhap, les infos sont devenues un grand problème dans ce pays. Pour y faire face, Yonhap a mis en place temporairement une équipe de vérification des faits pour l'élection présidentielle de 2017. En mars 2018, cette agence l’a transformé en une équipe permanente ayant pour tâche de vérifier les informations, notamment celles liées à des personnes influentes. Elle a expliqué que le public de nos jours ne compte pas seulement sur les journaux, les agences de presse ou même la télévision pour saisir les informations, au profit des réseaux sociaux. “C’est pourquoi, il est impossible de contrôler la diffusion des informations, en particulier les infox”, a-t-elle ajouté. En tant que membre responsable des médias, les agences de presse doivent donc trouver des moyens pour annoncer immédiatement aux lecteurs dès que les infox commencent à se répandre sur les réseaux sociaux tout en leur affirmant que celles-ci restent à vérifier, a-t-elle insisté.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La beauté idyllique du village de Coi à Phú Tho Niché sous de grandioses pics calcaires, le village de Coi, district de Tân Son, province de Phú Tho, ressemble à une émeraude brute au sein de la nature sauvage. Un site incontournable pour les touristes!