31/08/2019 17:38
Librement inspiré de la célèbre légende de Tô Thi - l’épouse pétrifiée pour avoir trop attendu le retour de son mari guerrier, Nguyên Thê Ky, le président de la Voix du Vietnam, a écrit Nuages blancs éternels, un spectacle qui met en lumière quatre des arts populaires majeurs vietnamiens: le chant Huê, le xâm (airs interprétés par des chansonniers aveugles ambulants), le chèo (théâtre populaire chanté) et le cai luong (théâtre rénové).

>>Le folklore dans la culture vietnamien
>>Chanteur de rue, un vrai métier

 

 
Une scène dans la pièce "Nuages blancs éternels".  Photo: VOV/CVN 


Nguyên Thê Ky explique s’être inspiré de la légende de Tô Thi pour écrire Nuages blancs éternels. La pièce a été adaptée par Hoàng Song Viêt et Thanh Ngoan. "Au sommet de la montagne Vong Phu, à l’extrême Nord du pays, se dresse un rocher qui fait penser à une femme debout avec son enfant dans les bras. C’est Tô Thi, un personnage populaire imaginaire", explique l'auteur. 

Le spectacle commence avec la berceuse murmurée par Tô Thi, une mélopée chargée d’une immense tristesse. Tô Thi refuse de croire que son mari est mort. Portée par ce fol espoir, elle décide de partir à sa recherche avec son enfant. Cette quête effrénée de l’amour perdu est une source d’inspiration inépuisable pour tous les artistes.

Trân Thi Thu Hoài, une spectatrice, partage: "Comme le raconte la légende populaire, après avoir appris la mort de son mari, Tô Thi monte chaque jour sur la montagne avec son enfant pour attendre son retour. Dans le spectacle, on ressent immédiatement la force avec laquelle Tô Thi croit que son mari est toujours en vie. Dans sa quête, elle rencontre des personnes venant de différentes régions, de différentes cultures auxquelles elle demande des nouvelles de son mari. Le cai luong, le chèo, le xâm, et le chant Huê sont alors utilisés en guise de réponses".

Nguyên Thê Ky a su allier harmonieusement différentes expressions artistiques dans son œuvre. Thanh Ngoan et Triêu Trung Kiên ont merveilleusement mis en lumière les particularités de chaque art traditionnel vietnamien pour dresser le portrait du mari de Tô Thi - Trân Khôi, et montrer la beauté du paysage traversé par l’héroïne.

Trân Trung Kiên, directeur adjoint du Théâtre de cai luong du Vietnam et réalisateur indique: "Pour donner au spectacle une cohérence, nous avons recherché les similitudes existant entre les différentes expressions artistiques. Nous sommes heureux de faire découvrir au public quatre arts majeurs du Vietnam en l’espace d’une heure et demi de spectacle".

Côté visuel, l’utilisation de la 3D permet de créer des décors extraordinaires. Le public se sent immédiatement proche de Tô Thi et l’accompagne dans chacune des étapes de sa quête. Lê Thi Bich Hông, une spectatrice, s’enthousiasme: "La fidélité est le fil conducteur de ce très beau récit. Je n’ai jamais vu un spectacle aussi riche. La combinaison de ces quatre disciplines est vraiment réussie".

Nuages blancs éternels réunit une soixantaine d’artistes issus du Théâtre de cai luong, du Théâtre de chèo et de l’orchestre folklorique de la Voix du Vietnam. Un spectacle émouvant qui ravira les romantiques et les amateurs de créativité artistique.


VOV/VNA/CVN 


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’île aux aigrettes de Chi Lang Nam à Hai Duong Située sur le lac d’An Duong, district de Thanh Miên, province de Hai Duong, l’île aux aigrettes de Chi Lang Nam est un site écotouristique abritant des milliers d’oiseaux.