06/08/2019 10:54
Le Département du commerce des États-Unis (DOC) a ouvert de nouvelles enquêtes antidumping et anti-subvention concernant les tours d’éoliennes (utility scale wind towers) en provenance du Vietnam, mais aussi celles du Canada, d’Indonésie et de République de Corée.
>>Énergie éolienne offshore: un énorme potentiel de développement
>>Le Vietnam deviendra le plus grand marché de l’électricité éolienne de la région

 
Tours d'éoliennes dans la province de Ninh Thuân (Centre). 
Photo : Nguyên Thành/VNA/CVN

Selon l'Autorité vietnamienne des recours commerciaux, ces enquêtes visent les tours d’éoliennes dont les codes sont 7308.20 et 8502.31.

Les enquêtes couvrent la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018. Elles détermineront si le secteur américain de la production a subi des pertes au cours de la période 2016-2018.

Les requérants allèguent qu'il existe des marges de dumping de 39,37% à 65,96% pour les produits vietnamiens, et des marges de subvention supérieures au niveau minimum de 1%.

En 2018, les exportations de tours d’éoliennes aux États-Unis ont rapporté au Vietnam environ 21 millions de dollars.

La Commission du commerce international des États-Unis (ITC) devra rendre le 23 août ses évaluations préliminaires sur les dommages sur le secteur américain de la production. Le DOC devra annoncer ses évaluations préliminaires sur les droits compensateurs le 3 octobre, et sur les droits antidumping le 17 décembre 2019.

L’Autorité vietnamienne des recours commerciaux a recommandé aux entreprises productrices et exportatrices vietnamiennes concernées de coopérer étroitement avec les agences d’investigation.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découverte d’un village de broderie centenaire à Nam Dinh

Des conteneurs pour loger les touristes à Quang Ninh Le homestay T&N, dans la province de Quang Ninh, a la particularité d’être constitué de 26 containeurs. Une architecture particulièrement atypique qui attire les amateurs d’expériences singulières.