01/04/2019 16:25
Le Parlement néo-zélandais examine cette semaine un durcissement des lois sur les armes dans la foulée du carnage des mosquées de Christchurch, une réforme qui fait consensus jusque dans les rangs du lobby des propriétaires d'armes à feu.
>>Christchurch: foule lors d'une cérémonie à la mémoire des victimes
>>Le Prince William en avril en Nouvelle-Zélande pour un hommage aux victimes

Des bouquets de fleurs pour rendre hommage aux 50 victimes de l'attentat du 15 mars à la Nouvelle-Zélande. Photo: AFP/VNA/CVN

Le contraste ne pourrait être plus fort avec les États-Unis, où la moindre tentative de toucher à la législation sur les armes est entravée par la farouche résistance de la National Rifle Association (NRA). En Nouvelle-Zélande, même les propriétaires d'armes pensent que les choses doivent changer.

L'électrochoc aura été le massacre du 15 mars dans deux mosquées de Christchurch, où 50 fidèles ont été abattus par un suprémaciste blanc australien.

"Nous voulons soutenir tous les changements que notre gouvernement décidera pour empêcher un nouvel attentat terroriste en Nouvelle-Zélande", a déclaré Nicole McKee, secrétaire du Conseil des propriétaires d'armes à feu sous licence.

Moins d'une semaine après le carnage, la Première ministre Jacinda Ardern avait annoncé l'interdiction des armes semi-automatiques de type militaire (MSSA). La réforme sera présentée mardi 2 avril au parlement.

Il faut généralement des mois pour que ce genre de loi passe, mais Mme Ardern a jugé le sujet d'une urgence telle qu'elle devait être votée d'ici le 11 avril.

D'autres mesures devraient être prises avant la fin de l'année parmi lesquelles, potentiellement, la création d'un registre des armes, un renforcement des contrôles préalables à la délivrance de permis de port d'arme ainsi que des exigences plus fortes en matière de stockage des armes.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hidden Gem ou le lieu de rencontre des écologistes

Du 27 avril jusqu’au 2 septembre, le Parc culturel de Dâm Sen, connu pour ses divertissements, ouvre ses portes tous les soirs de la semaine avec son thème "Dâm Sen by night" (Dâm Sen dans la nuit).