12/05/2020 17:23

La Commission électorale néo-zélandaise a dévoilé mardi 12 mai  un dispositif sanitaire afin de permettre le déroulement en septembre des élections législatives en dépit du nouveau coronavirus. Fin janvier, quand le COVID-19 n'était pas encore une pandémie, la Première ministre Jacinda Ardern avait convoqué un scrutin pour le 19 septembre. Depuis, elle n'a eu de cesse de répéter qu'elle ne souhaitait pas reporter ces élections. Au moment où la Nouvelle-Zélande s'apprête à progressivement sortir du confinement mis en place il y a sept semaines, la commission électorale a déclaré avoir discuté avec les autorités sanitaires des modalités de l'organisation du scrutin. "Cette année, l'élection (du Parlement) sera différente en raison du COVID-19 et une série de mesures seront mises en place pour aider à garantir la santé des personnes", a déclaré la commission. La directrice générale chargée des élections, Alicia Wright, a annoncé l'organisation d'une distanciation physique ainsi que la mise à disposition de solutions hydro-alcooliques dans les bureaux de vote et d'équipements de protection pour les scrutateurs. Un vote anticipé ou par correspondance sera encouragé, notamment pour les personnes âgées ou celles souffrant de problèmes de santé. Ces recommandations ne portent cependant pas sur le déroulement de la campagne électorale, comme les meetings politiques et le porte-à-porte.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

La porte de la ville ouverte sur la mer Autrefois paisible bourgade, Vung Tàu, la porte d’entrée de l’estuaire menant à Hô Chi Minh-Ville, est devenue sous l’impulsion du commerce de la pêche et du tourisme une ville importante du Sud.