14/06/2019 08:53
L'extrémiste australien Brenton Tarrant, inculpé pour le meurtre de 51 fidèles en mars dans deux mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande), plaide non coupable, a annoncé vendredi 14 juin son avocat.
>>Christchurch: un juge ordonne l'expertise psychiatrique du tireur des mosquées
>>Christchurch: foule lors d'une cérémonie à la mémoire des victimes

L'extrémiste australien Brenton Tarrant, auteur présumé des attentats de Christchurch, lors d'une comparution devant le tribunal le 16 mars.
Photo: AFP/VNA/CVN

Dans une transmission audiovisuelle depuis la prison de haute sécurité d'Auckland diffusée au tribunal de Christchurch, l'avocat Shane Tait a déclaré que son client plaidait "non coupable de tous les chefs d'accusation", tandis que Tarrant était assis silencieux à proximité.

Brenton Tarrant, qui se définit lui-même comme un suprémaciste blanc, est inculpé de 51 chefs de meurtre, de 40 de tentative de meurtre et d'un chef d'acte terroriste.

Le 15 mars, Brenton Tarrant, 28 ans, avait ouvert le feu pendant la prière du vendredi dans deux mosquées de Christchurch, la grande ville de l'île du Sud. Il s'agit du plus grave massacre commis dans l'histoire moderne de la Nouvelle-Zélande.

Au cours de l'audience de vendredi 7 juin, le tribunal a été informé que des expertises psychiatriques effectuées en prison avaient établi que Tarrant était mentalement apte à être jugé.

Quelque 80 survivants du massacre et proches de victimes se trouvaient dans la galerie du public lors de l'audience.

Ils ont pu voir Tarrant avoir un sourire ironique à plusieurs moments de la transmission.

Le juge Cameron Mander a fixé l'ouverture du procès au 4 mai 2020. L'avocat Shane Tait a déclaré que le procès devrait durer environ six semaines.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ha Long, une ville sans tabac Il y a dix ans, Ha Long, la station balnéaire mondialement connue pour l’exceptionnelle beauté de sa baie, interdisait de fumer dans les sites touristiques, les plages et les hôtels locaux pour promouvoir un tourisme-santé.