24/03/2017 17:16
La Banque centrale américaine (Fed) a relevé ses taux directeurs le 15 mars pour la deuxième fois en trois mois. Quels sont les effets sur l’économie du Vietnam ? Avis d’experts.
>>Wall Street finit en hausse, rassurée sur la Fed
>>États-Unis : la Fed relève ses taux pour la 2e fois de l'ère Trump
>>Une année de défis pour le système bancaire

À l'issue d'une réunion de deux jours à Washington D.C., le Comité des politiques monétaires (FOMC) de la Fed a augmenté d'un quart de point la fourchette de son taux interbancaire au jour le jour, qui évoluera désormais entre 0,75% et 1%.

L’augmentation du dollar entraînera une baisse de la compétitivité des produits originaires du Vietnam.

Conformément aux attentes des analystes, la Fed relève donc le coût du crédit aux États-Unis pour la troisième fois depuis l'éclatement de la crise financière de 2008, qui l'avait contrainte à mettre en place une politique sans précédent de taux zéro pour soutenir la reprise. D'après leurs projections, les dirigeants de la Banque centrale s'attendent aussi à deux nouvelles hausses d'ici à la fin de l'année, et à trois autres en 2018.

Dans ses nouvelles prévisions, la Fed se montre beaucoup moins optimiste que l'administration Trump sur les futures performances de l'économie américaine. Elle a ainsi laissé inchangées ses prévisions de croissance pour cette année (2,1%) et les a légèrement relevées pour 2018 (2,1% également), bien loin des objectifs de l'exécutif américain. L'économie des États-Unis pourrait croître de 3% dès 2018, soit près du double de 2016, tandis que le président Trump a, lui, évoqué 4%.
 
Quels risques ?
 
Selon l’économiste Nguyên Tri Hiêu, avec cette hausse des taux, le marché financier américain devient très intéressant, d’où un afflux de capitaux du fait du retrait d’investisseurs pour aller aux États-Unis. Le dông pourrait donc subir une pression. En outre, l’augmentation du dollar entraînera une baisse de la compétitivité des produits originaires du Vietnam - dont les intrants sont majoritairement importés, et donc, les capacités concurrentielles des entreprises nationales.

Il s’agit d’une incidence relativement discrète mais qu’il faudra contrôler, car l’économie vietnamienne dépend encore principalement des exportations, analyse Pham Hông Hai, directeur général de la banque HSBC Vietnam qui estime que les effets de cette hausse de la Fed sur l’économie vietnamienne ne s’observeront pas immédiatement. Sur un plus long terme, des incidences sur le marché des devises seront constatés.
 
Les effets directs sur l’économie vietnamienne après la hausse des taux appliquée par la Fed ne sont pas majeurs. La banque centrale du Vietnam doit en conséquence veiller à réviser ses propres taux afin de soutenir les produits vietnamiens d’export, a indiqué Dinh Tuân Minh, directeur exécutif de Market Interllo. 

Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.