11/06/2018 11:01
L’arrêté 63/2018/ND-CP du gouvernement concernant l’investissement sous forme de partenariat public-privé (PPP) entrera en vigueur le 19 juin prochain, dans l’espoir d’assurer un environnement transparent pour les investisseurs.

>>À la recherche des fonds pour les travaux des infrastructures routières
>>Quelles solutions pour financer les infrastructures publiques ?
>>Mobiliser les investissements internationaux dans le projet d’autoroute Nord-Sud


Selon le vice-ministre du Plan et de l’Investissement Vu Dai Thang, cet arrêté a modifié quelques-unes des règles concernant le pouvoir et les étapes de prise de décisions sur les projets PPP. Il a également permis un élargissement de l’éventail des fonds publics et la suppression de certaines procédures administratives…

Le développement des infrastructures de communication demeure une question d’urgence pour le pays.
Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Selon l’arrêté 63/2018/ND-CP, outre les fonds provenant du budget public, des obligations gouvernementales, des obligations de l’administration locale, des aides publiques au développement (APD) et des prêts à taux préférentiels des bailleurs de fonds étrangers, l’Etat pourra utiliser d’autres moyens pour participer aux projets PPP et soutenir les investisseurs privés dans ces projets, tels que le droit d’exploitation d’un ouvrage ou de services.

Tran Viet Dung, chef du bureau de PPP relevant du Département de gestion des adjudications, a indiqué que l’arrêté 63/2018/ND-CP permettrait en outre de mieux choisir les investisseurs privés, d’éviter la lenteur des projets en raison de faibles capacités de mobilisation des fonds des investisseurs privés.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.